News

La différence avec la viande ou les produits laitiers doit être clairement signalée

23 octobre 2020

Le 23 octobre, le  Parlement Européen a statué sur la dénomination des substituts de viande et de produits laitiers.  Pour autant que l’emballage indique clairement qu’il s’agit d’une alternative végétale, des appellations telles que burgers et saucisses peuvent être utilisés. Il y aura toutefois une restriction pour ce qui concerne les produits laitiers d’origine végétale.

Le 23 octobre, le  Parlement Européen a statué sur la dénomination des substituts de viande et de produits laitiers.  L’utilisation de termes tels que « burger végétarien » ou « style yaourt » a donné lieu à beaucoup de discussion.

Tout comme le BEUC, l’organisation européenne des consommateurs, nous ne voyons pas d’objection à l’utilisation de termes référant à la viande sur des produits d’origine végétale. Pour autant que l'emballage indique clairement que le produit ne contient pas de viande (par exemple avec des termes tels que "végétal", "sans viande", "végétalien", "végétarien" ou "vegan"). Ces termes constituent un point de référence important pour les consommateurs qui sont moins familiers avec les alternatives végétariennes. 

En outre, le consommateur n’a que faire de telles dénominations, aussi longtemps qu’aucune confusion n’est possible. Il ressort en effet de notre récent sondage que 27,5% des Belges n’ont aucun problème avec de telles dénominations, 38% d’entre-eux n’y voyant pas la moindre objection pour autant qu’il soit clairement stipulé qu’il s’agit d’une alternative végétale.

« Burger » oui, « style yaourt » non

Nous sommes heureux que le Parlement européen ait approuvé l'utilisation de termes tels que " hamburger", "saucisse" et "steak". Malheureusement, les termes utilisés pour les substituts de produits laitiers, tels que "style yaourt" et "substitut de fromage » sont interdits.

Si vous voulez en savoir davantage concernant une alimentation équilibrée avec des alternatives à la viande et au poisson,  consultez notre dossier Mangez plus vert.

 

Vers notre dossier Manger plus vert