L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Communiqué

Test Achats demande des substituts de viande de meilleure qualité

18 mars 2021
vegetarian hamburger

Tous les substituts végétariens à la viande ne sont pas nécessairement bons pour la santé. Ils ne constituent pas toujours des substituts satisfaisants à la vraie viande, car ils contiennent trop peu de protéines, de fer ou de vitamines B12. C’est ce qui ressort de l’analyse menée par Test Achats sur les étiquettes de 37 substituts de viande prêts à l’emploi comprenant des saucisses, des boulettes et du haché. L'organisation de consommateurs constate qu'il existe des produits sains et de qualité, ce qui démontre qu’il est possible d’offrir une alternative valable à la viande. Elle a interpellé en ce sens les fabricants de ces produits végétaux afin de les encourager à modifier leur recette.

Alternatives végétariennes

Les consommateurs sont plus que jamais à la recherche d'aliments sains et d'alternatives à la viande, afin de limiter leur impact sur l’environnement. Le nombre de flexitariens, c'est-à-dire de personnes qui ne mangent pas de viande un ou plusieurs jours par semaine, est en augmentation. C’est ce qui a poussé Test Achats à analyser la longue liste d'ingrédients de 37 substituts de viande prêts à l'emploi, comprenant des saucisses, des boulettes et du haché. L’objectif était de vérifier, d’une part, si la perception est correcte que ces alternatives à la viande sont saines et, d’autre part, si elles peuvent réellement remplacer la viande, qui est riche en protéines, en vitamine B12 et en fer.

 

Trop gras, trop salé

Les résultats ? Les alternatives végétariennes à la viande ne sont pas toujours aussi saines qu'on pourrait le croire à première vue. Pour Test Achats, cela est dû à une teneur trop élevée en graisses ou en sel.

Selon l'organisation de consommateurs, la quantité maximale de graisses doit être de 10g pour 100g.  Même les graisses saines rendent les substituts de viande très caloriques, il est donc important de les limiter si l’on veut manger sainement ou perdre du poids. Or, sur les 37 produits analysés, 11 avaient une teneur en graisses trop élevée.

Pour 18 produits analysés, Test  Achats a constaté que la teneur en sel était trop élevée.  À son tour, un excès de sel peut entraîner une augmentation de la pression artérielle et donc un risque accru de maladies cardiovasculaires. Il augmente également le risque de cancer de l'estomac et d'ostéoporose. L'organisation de consommateurs conseille de choisir un substitut de viande dont la teneur en sel est inférieure ou égale à 1,3 g pour 100 g.

 

Importance du fer et vitamine B12 pour les végétariens et végétaliens

Afin d'évaluer si les produits analysés pouvaient remplacer la viande, Test Achats a également vérifié la teneur en protéines et l’apport en vitamine B12. Bien que ces critères soient moins importants pour les flexitariens, car ils obtiennent des protéines supplémentaires lorsqu'ils mangent de la viande, des produits laitiers ou du poisson, ils sont très pertinents pour les végétariens ou les végétaliens. "Les protéines végétales, à l’exception du soja, sont généralement de moins bonne qualité que les protéines animales, de sorte que les végétariens et les végétaliens doivent consommer entre 20 et 30 % de protéines en plus que les personnes suivant un régime mixte. C'est pourquoi il est important pour ces catégories de consommateurs de s'assurer qu'un substitut de viande est enrichi en vitamine B12 et en fer. Notre test a montré que c'était rarement le cas", déclare Julie Frère, porte-parole de Test Achats.

 

Écrire aux fabricants pour améliorer leurs produits

Test Achats soutient la commercialisation d’alternatives végétariennes à la viande, qui répondent à un souhait de la part des consommateurs de limiter leur consommation de viande, aussi bien pour des considérations de santé qu’environnementales. L’organisation de consommateurs ne peut malheureusement que constater qu’une trop grande partie des produits analysés – en particulier les saucisses végétariennes – ne constituent pas une réelle alternative de qualité. Elle va dès lors prendre contact avec les fabricants pour leur faire part du résultat de son analyse, et les encourager à modifier leurs recettes.

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.