L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Comment nous testons

Comment nous testons les huiles d'olive

26 octobre 2021

L’huile d’olive vierge ou vierge extra sont largement plébiscitées car elles constituent la pierre angulaire d’une alimentation équilibrée. Nous en avons testé 27! Connaissez-vous les critères qu'elles doivent respecter? 

Test en laboratoire

Authenticité

Dans le laboratoire, nous avons tout d’abord vérifié l’authenticité et la pureté des produits testés. L’huile vierge extra doit :

  • ne contenir aucune huile raffinée ;
  • ne pas avoir été extraite à partir des grignons d’olives ;
  • ne pas avoir été mélangée à d’autres huiles.

Toute fraude est sanctionnée par un mauvais score.

Qualité des olives utilisées

D’un point de vue légal, le taux d’acidité de l’huile vierge extra ne doit pas être supérieur à 0,8 % ou à 0,8 gramme pour 100 grammes. Un taux d’acidité aussi bas est le signe d’une conservation correcte et d’une utilisation d’olives intactes. C’est pour cette raison que les produits qui possèdent un taux d’acidité plus important sont sanctionnés.

Oxydation et dégradation

L’indice de peroxyde et l’absorption des UV en disent long sur le degré d’oxydation et de dégradation de l’huile. Si l’oxydation est certes un phénomène naturel et spontané, qui dans un premier temps peut s’avérer positif et crucial pour le processus de maturation, elle peut toutefois, dans un second temps, nuire à la qualité de l’huile d’olive. Celle-ci peut en effet altérer la saveur de l’huile.

Les producteurs doivent par conséquent prêter suffisamment attention au pressage et à la conservation de l’huile d’olive. Ils doivent par exemple protéger leurs produits de la lumière, de la chaleur, et de tout contact avec l’air.

Pour obtenir un bon score, les valeurs qui définissent aussi bien l’indice de peroxyde que l’absorption des UV doivent donc être les plus basses possibles.

Pesticides

Enfin, nous avons également effectué des tests au sein du laboratoire, en vue de déceler la présence éventuelle de résidus de pesticides. Ils doivent au minimum rester dans les limites légales, mais nous préférons évidemment qu’il n’en reste aucune trace. Dans le cadre de notre évaluation, nous sommes donc allés un peu plus loin que les exigences légales en vigueur.

Un label bio constitue ainsi une bonne garantie, mais il s’est également avéré que certains produits provenant de cultures ordinaires ne contenaient absolument aucun pesticide.

Voir le résultat des tests