L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Comment nous testons

Comment testons-nous les miels ?

23 mars 2021
Tests de miels Test Achats Test Santé

Le miel est, après le lait et l’huile d’olive, le troisième aliment le plus prisé des fraudeurs, qui tentent de nous vendre du sucre en pot. Détecter le frelatage est cependant fort complexe, même en laboratoire : la contrefaçon est dynamique et a souvent une longueur d'avance sur les techniques de contrôle officielles.

Activité enzymatique

L’activité enzymatique du miel constitue un autre critère incontournable pour jauger sa qualité. Sa fraîcheur, plus particulièrement.

VERS NOTRE COMPARATEUR des miels

La diastase (dite aussi amylase) et l’invertase (ou glucosidase) sont des enzymes naturellement présentes dans le miel. Elles sont sécrétées (salive) par les abeilles pour dégrader les sucres dont elles-mêmes se nourrissent. Ces deux enzymes sont sensibles à la chaleur et se dégradent en cas de traitement thermique. À l’instar de l’HMF, ce sont donc de fidèles vigies pour dépister un 'coup de chaud' (volontaire ou accidentel).

Il ressort de nos tests que seuls 5 miels présentaient un bon résultat pour la diastase (> 8 U), les 19 autres se situant au milieu de l’échelle. Quant à l’invertase (> 60, selon les critères allemands), plus sensible encore à la chaleur, 21 miels, soit la majorité, affichaient un taux très faible. Des résultats franchement décevants.

 

Community

Santé

banner

Conversations liées