L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Comment nous testons

Comment testons-nous la mozzarella?

26 mai 2020

La température extérieure augmente et nos papilles gustatives frétillent à l’idée de déguster une salade bien fraîche, que ce soit au dîner, au souper ou en hors-d’œuvre. Comme une délicieuse salade caprese et sa mozzarella onctueuse. Quelle est finalement la meilleure? Et comment l’avons-nous sélectionnée pour vous?

Composition

Nous avons évalué la composition à partir de trois paramètres:

  • Le taux d’humidité: la mozzarella de bufflonne peut contenir au plus 65% d’humidité, celle au lait de vache entre 58 et 66% (sur base des règles DOP pour la mozzarella de bufflonne et STG pour la mozzarella ordinaire). Il n’existe aucune directive pour la mozzarella light. Cependant, la faible teneur en matière grasse autorise un taux d’humidité plus élevé.
  • La teneur en matière grasse sur matière sèche: la mozzarella de bufflonne doit afficher au moins 52% de matière grasse sur matière sèche, contre au moins 44% pour la mozzarella ordinaire (sur base des règles DOP pour la mozzarella de bufflonne et STG pour la mozzarella ordinaire). La mozzarella light contenant moins de matière grasse et donc moins de matière grasse sur matière sèche, nous avons admis 26% comme valeur minimale.
  • La teneur en sel: la mozzarella peut contenir maximum 1 gramme de sel par 100 grammes. Nous avons appliqué cette règle STG à toutes les mozzarellas.
    Aucune n’atteint l’excellence à ce sujet: 16 produits ont obtenu un bon score et 10 autres ont obtenu un score acceptable.