L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Comment nous testons

Comment testons-nous le saumon ?

25 novembre 2020
saumon

Quel saumon régalera vos papilles ? Quelle marque vous offre l’assurance de la durabilité? Et quels sont les produits exempts de résidus de pesticides et d’antibiotiques? Nous avons passé 15 produits différents à la loupe.

Le saumon contient-il des résidus et des contaminants?

Le saumon d’élevage contiendrait des substances toxiques : les tacons et smolts (jeunes saumons de moins de trois ans) sont élevés à la farine de poisson et reçoivent éventuellement des médicaments et du carotène pour acquérir leur couleur rose-rouge typique. C’est également via la nourriture que des contaminants nocifs aboutiraient dans la chair du saumon. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de ne pas manger de poisson gras plus d’une fois par semaine.

Nous avons donc mesuré la teneur en résidus de pesticides, en résidus de médicaments, en métaux lourds (cadmium, plomb, mercure et arsenic) et en éthoxyquine (un additif ajouté à l’alimentation du saumon pour éviter l’oxydation). Nous n’avons pas mesuré les teneurs en dioxines ou PCBs. Vous retrouverez nos résultats dans notre comparateur de saumon.

Métaux lourds

En vertu du règlement européen 1881/2006, la viande et le poisson peuvent contenir un maximum de 0.30 mg/kg de plomb, 0.050 mg/kg de cadmium maximum et 0.50 mg/kg de mercure. Dans tous les échantillons, la teneur était largement inférieure aux limites. 

Résidus de pesticides

Nous avons également procédé à un screening visant à détecter les résidus de pesticides. Nous avons détecté des quantités infinitésimales dans quelques produits.

Antibiotiques

L’aquaculture a la réputation néfaste et peut-être injustifiée d’administrer des antibiotiques en quantité excessive. Nous avons examiné si nous pouvions retrouver des résidus d’antibiotiques dans le saumon. En labo, nous avons procédé à une analyse multirésiduelle d’antibiotiques, examinant simultanément les différents types d’antibiotiques. Nous avons retrouvé des traces d’antibiotiques dans un seul échantillon seulement, mais très largement en deçà de la limite légale. 

Ethoxyquine

Cet additif est ajouté à la nourriture des saumons d’élevage en guise d’antioxydant. Comme les données manquent pour en évaluer la toxicité, l’Europe en a interdit l’utilisation. Or, lors de la période d’élevage des saumons de notre test, nous nous trouvions encore dans une phase de transition et l’utilisation des aliments déjà produits contenant de l’éthoxyquine était encore autorisée. Nous avons encore trouvé de l’éthoxyquine dans quelques échantillons. Nous leur avons accordé une moins bonne évaluation pour ce critère.