L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Dossier

Pommes de terre

31 janvier 2013
Pommes de terre

31 janvier 2013

Jusqu'il y a une dizaine d’années, “pomme de terre” était synonyme de “bintje“ pour bon nombre de consommateurs. Aujourd’hui, cette variété à la chair plutôt farineuse reste la plus importante – elle représente encore un tiers de la production belge destinée au marché du frais – mais on observe un engouement de plus en plus important pour les variétés à chair ferme telles que les Nicola, les Charlotte et les Franceline.

Ne pas confondre hâtives et primeurs

Les pommes de terre hâtives sont des variétés récoltées avant maturité complète. Idéalement, il faut les conserver moins d’une semaine, pour que leur goût ne s’altère pas. Les variétés tardives sont récoltées à maturité complète et peuvent être conservées jusqu’après l’hiver.
On appelle primeurs les pommes de terre nouvelles qui arrivent sur le marché après l’hiver. Il ne s’agit donc pas d’une seule variété botanique. Elles se caractérisent par une peau très fine, qui s’élimine souvent au seul frottement, et un goût très prononcé. Elles se conservent mal. Les primeurs belges sont disponibles dès la fin-mai pour les variétés hâtives et jusqu’au premier août. Les primeurs que l’on trouve en début de saison sont importées des pays méditerranéens (Chypre, Israël, Egypte, Italie,...)

Imprimer Envoyer par e-mail