News

Evitez les veggie sticks

29 septembre 2022

Si vous voulez manger végétarien, mieux vaut quand même éviter les veggie sticks. Notre test montre que cette variante végétale des fish-sticks classiques est souvent ultra-transformée. En outre, ce substitut du poisson contient souvent aussi beaucoup d’additifs et d’arômes, ce qui le rend moins sain qu’il ne peut y paraître. 

Remplacer régulièrement des aliments d’origine animale par une nourriture végétarienne fait beaucoup de bien tant à la planète qu’à votre propre santé. A l'exception des veggie sticks, que vous ne devriez éviter de mettre au menu trop souvent. Surtout, n’allez pas voir dans ces bâtonnets une combinaison de différents légumes. Ils contiennent aussi  en réalité beaucoup d’ingrédients dont vous n’avez nul besoin.

Evitez les ingrédients inconnus

Nous avons trouvé des additifs et des arômes dans la plupart des sticks végétariens que nous avons testés. La présence de ces ajouts trahit qu’il s’agit d’un produit ultra-transformé, à éviter. Les ingrédients originels des aliments ultra-transformés sont pratiquement impossibles à identifier du fait des nombreux processus industriels et des ajouts de substances. Bien que cela ne soit pas encore définitivement établi, la consommation d’aliments ultra-transformés est considérée comme un facteur de risque aggravé pour notamment le cancer, les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, l’obésité et les affections vasculaires cérébrales. 

Pour les éviter, vérifiez donc désormais vous-même la liste des ingrédients. Si vous y trouvez des substances jamais utilisées dans votre cuisine ou des termes correspondant aux additifs : exhausteurs de goût, colorants, émulsifiants, édulcorants artificiels, agents de texture et des épaississants, vous pouvez être certain qu’il s’agit d’un produit ultra-transformé. 

EN SAVOIR PLUS SUR LES PRODUITS ULTRA-TRANSFORMÉS

Des oméga-3, mais sans grand effet sur la santé

Comparé à la viande, le poisson contient beaucoup plus de graisse insaturée. Une partie de cette graisse est constituée d’acides gras oméga-3, et plus particulièrement d’EPA et DHA, qui vous protègent des maladies cardiovasculaires. Chez les enfants, les oméga-3 contribuent aussi au développement du cerveau et de la vue. Il est donc important d’en consommer à tout âge.

Bien que le poisson utilisé pour la fabrication des fish-sticks, le colin d’Alaska, ne soit pas le choix idéal pour satisfaire les besoins en oméga-3, ces fish-sticks n’en apportent pas moins une moyenne de 0,69 g d’oméga-3 par 100g. Si, par contre, vous optez pour leur version végétarienne, celle-ci contient également des oméga-3, mais d’origine végétale. Il s’agit donc là d’un autre acide gras, l’acide alpha-linoléique. Et il n’est d’ailleurs pas prouvé que cette substance ait le même effet bénéfique pour la santé que les acides gras du poisson. 

 

Végétariens certes, mais pas des substituts

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que ces substituts végétariens sont mal cotés à nos tests. Au début de cette année, nous avons examiné 37 substituts de viande prêts à l’emploi qui contenaient très souvent trop de graisse ou de sel, en plus d'être souvent ultra-transformés.

Une alimentation végétarienne est certainement bénéfique pour la santé, mais mieux vaut alors essayer l’une des préparations de notre guide pratique "50 recettes végétariennes". Ou consultez notre dossier sur le sujet. 

Découvrez notre dossier sur l'alimentation végétarienne