L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Mangez plus de céréales complètes

25 juillet 2019

25 juillet 2019
On ne mange pas assez de céréales complètes. Pourtant elles sont cruciales pour notre santé. En consommer suffisamment permet de diminuer le risque de maladies cardiaques, de certains cancers et de diabète de type 2.

Les céréales complètes sont un allié majeur pour notre santé. Très riches en fibres, elles apportent à la fois des vitamines (B et E), des minéraux (fer, magnésium, zinc, potassium, sélénium), mais aussi des acides gras essentiels et d’autres nutriments bioactifs dont bon nombre possèdent des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

Les céréales complètes, un réel atout santé

Les aliments à base de graines entières peuvent contenir jusqu’à 75 % de nutriments en plus que ceux à base de céréales raffinées. Leur consommation régulière, soit de 3 à 5 portions quotidiennes (une portion pesant 16 g), réduit respectivement de 21 % et de 26 % le risque de développer des maladies cardiovasculaires et un diabète de type 2. En outre, le risque de développer certaines formes de cancer du système digestif, tel que le cancer colorectal, peut être réduit de 20 % dès 3 portions quotidiennes.

Changez vos habitudes

Ça vaut donc la peine d’en consommer davantage : 50g au quotidien. Pour y arriver, remplacez vos céréales raffinées par des complètes : pains complets, céréales petit-déjeuner complètes comme les flocons d’avoine, mais aussi blé complet, maïs, seigle complet, riz brun, noir, rouge ou sauvage, boulgour, quinoa, épeautre, sarrasin, millet...

Ne vous fiez pas à l’emballage

"6 céréales", "céréales complètes", "multicéréales", "100 % blé", "98 % céréales complètes"... La majorité de ces appellations ne sont pas réglementées et ne signifient donc rien. Les termes multicéréales ou 5 céréales, par exemple, montrent que l’aliment contient plusieurs types de grains, pas qu’ils sont entiers.

La seule appellation assurant l’utilisation de graines entières est "complète". Cherchez donc ce terme devant le nom de la céréale dans la liste des ingrédients. Mais attention, arborer "complet" et ne contenir que 8 % de farine entière, c’est possible ! En l’absence de loi (sauf pour le pain en Belgique) réglementant la composition d’un aliment complet, le pourcentage de farine entière utilisée peut en effet être ridicule : 15 %, 6 %, voire moins. Cela ne devrait pas être permis.

Et pour couronner le tout, la couleur n’est pas non plus une indication. La mélasse ou d’autres colorants peuvent donner une couleur brune, vous faisant croire à une farine complète.

Voici 5 aliments repris de notre analyse :

 

Aucune législation : un manque à combler

Pour y voir clair, il est essentiel de définir ce que l’on appelle un produit complet et d’exiger une quantité significative de céréales entières. Nous estimons que cette quantité doit être de 100 %. Nous souhaitons donc qu’une définition claire soit rédigée dans une législation réfléchie au niveau européen.

Enfin, comment savoir ce que contient le pain en vrac vendu en grandes surfaces ou dans les boulangeries ? La liste des ingrédients manque cruellement tant en magasin que sur les sites internet des revendeurs.

Nous plaidons pour que leur composition soit clairement indiquée. Nous avons donc écrit aux représentants de Delhaize, Colruyt, Carrefour et de la Fédération des Grandes Boulangeries Belge concernant la question de l’étiquetage des pains vendus en vrac. Nous attendons leur réponse afin de savoir ce qu’ils sont prêts à mettre en place pour améliorer l’information donnée aux consommateurs.