News

Compléments alimentaires: généralement superflus

22 septembre 2017
Les compléments alimentaires pro immunité - vitalité

22 septembre 2017
Enrichir les aliments à coups de vitamines et de minéraux serait utile pour combler certaines carences au sein de la population. Ou c’est du moins ce que les fabricants voudraient nous faire croire... Pour la grande majorité, cependant, ils sont totalement superflus.

En 2016, pas moins de 38 % des Belges entre 3 et 64 ans ont pris l’un ou l’autre complément alimentaire. Les femmes sont deux fois plus nombreuses que les hommes à recourir aux compléments alimentaires. Mais vous avez réellement besoin de tels compléments ? Et surtout, si vous en avez déjà besoin, avez-vous réellement intérêt à en prendre?

Dans l’attente d’un verdict

Les belles paroles abondent sur l’étiquette des compléments alimentaires. Ils vous promettent des ongles sains, des cheveux en bonne santé... Pourtant, un tel effet bénéfique ne peut bien souvent pas ou à peine être démontré de manière scientifique.Pour les denrées alimentaires, c’est l’autorité européenne pour la sécurité alimentaire qui veille au grain sur ce qui peut être affirmé sur l’étiquette. Cette dernière a ainsi élaboré une liste d’allégations autorisées constamment mise à jour. L’autorité européenne ne s’est toutefois pas encore prononcée sur la plupart des allégations concernant les préparations à base de plantes. Pour l’instant, tout est donc encore permis !

L’excès nuit

L’excès n’est jamais bon, pas même en matière de vitamines et de minéraux :

  • Trop vitamine A peut entraîner des malformations du fœtus au début de la grossesse.
  • La vitamine D peut s’accumuler dans le foie et les réserves adipeuses.
  • Une forte teneur en fer peut conduire à une intoxication du foie, de rate ou d’autres organes.
  • Trop d’iode peut causer l’hyperthyroïdie, avec des symptômes tels que perte de poids inexpliquée, irritabilité et insomnie.

Généralement superflus

La dernière enquête alimentaire nationale de 2014 a mis en lumière que 1 à 2% des Belges entre 3 et 64 ans présentaient une teneur un peu trop élevée en vitamine D. 1% des femmes entre 40 et 64 ans présentaient une teneur trop élevée en vitamine B6 et en fer. Pourtant, les femmes prennent deux fois plus de compléments alimentaires.
Il va de soi que de nombreuses personnes sont bel et bien confrontées à certaines carences, mais celles-ci sont davantage imputables à une consommation excessive d’aliments à forte densité énergétique, mais avec peu de valeur nutritive. Une alimentation équilibrée suffit bien souvent à combler de telles carences.

Nos conseils

  • Demandez conseil à votre médecin avant de prendre des compléments alimentaires
  • Vous avez encore des informations à demander après la lecture de cet article? Nos spécialistes santé vous répondront bien volontiers au 02 542 33 93 (lu-ve 9-12h30 et 13-17h, ve jusque 16h).

Imprimer Envoyer par e-mail