News

De la pâte à tartiner "choco" avec du chocolat, svp !

16 juin 2017
choco

16 juin 2017

L’an dernier, nous avions vérifié plusieurs pâtes à tartiner chocolatées pour vérifier si elles contenaient ou non du chocolat. Nous refaisons le point, à l’occasion du jugement de la cour dans le litige opposant Delhaize et Ferrero (Nutella).

L’affaire a créé un petit buzz dans les médias : bien qu’il soit inscrit en grandes lettres sur le pot de la pâte à tartiner de Delhaize le mot "Choco", le produit ne contient en fait pas de chocolat. Malheureusement, il ne s’agit pas d’une exception, comme le montre notre bref tour de sonde.

Ferrero (Nutella) contre Delhaize 

Ce début juin, la cour d’appel de Bruxelles a finalement donné raison à Ferrero (Nutella) qui estimait que la campagne de Delhaize à propos de choco certifié sans huile de palme était dénigrante, mensongère et trompeuse à l’égard du Nutella. Quant à l’utilisation du terme choco sur l’étiquette, la cour l’a également jugée malvenue puisque le produit ne contient pas de chocolat.

Ceci dit, on a pu lire dans la presse, le porte-parole de Delhaize affirmer: «Nous pouvons encore utiliser le mot choco. Nous ne devons donc retirer aucun produit ni adapter les étiquettes.» Selon lui, l’arrêt de la cour n’aura aucune conséquence pour les clients ni pour Delhaize (puisque la campagne publicitaire incriminée est finie depuis longtemps.

En outre, il subsiste d’autres pâtes à tartiner qui usurpent également cette appellation.

Définition du chocolat

Pour rappel, le terme "chocolat" peut être utilisé uniquement lorsque le produit contient au moins 35% de matière sèche totale de cacao, dont pas moins 18% de beurre de cacao et pas moins de 14% de cacao sec dégraissé.

Selon nous, le terme "choco" est une abréviation de "chocolat". Le consommateur est donc amené à penser qu’une pâte à tartiner avec la mention "choco" sur l’emballage contient du chocolat.

Chocolat sur l’emballage mais pas dans le produit

Via les webshops des trois plus grandes chaînes de supermarchés, nous avons examiné des échantillons de quelques pâtes à tartiner chocolatées pour vérifier si elles contenaient bien du chocolat. Voici nos constatations :

  • "Choco nut" d’Oxfam : ne contient pas de chocolat, seulement de la poudre de cacao.
  • Les pâtes à tartiner Choco "lait" et "noir" de Boni : pas de chocolat, seulement de la poudre de cacao.
  • Les pâtes à tartiner "lait – Belgian quality" et "fondant – Belgian Quality" de Kwatta : pas de chocolat. Pourtant les pots affichent du chocolat sur leur étiquette. Là encore la loi est claire: si un ingrédient apparaît sur l’emballage d’un produit, son pourcentage doit être repris dans la liste des ingrédients. Nous demandons au fabricant de corriger cela immédiatement afin que les consommateurs soient correctement informés. 

Bons élèves

Heureusement, il y a aussi quelques bons élèves :

  • Les pâtes à tartiner "Choco aux noisettes" ou "fondant" de Balade contiennent respectivement 23 et 25,5% de chocolat. 
  • Le produit Boerinneke "fondant" contient 6,9% de chocolat.
  • La dénomination "pâte à tartiner avec caco" du "Noir de Noir" de Côte d’Or, du même nom que leur chocolat, devrait être en avant sur l’étiquette pour éviter la confusion (il n’y a pas de chocolat, seulement 16% de poudre de cacao).

De la pâte à tartiner "choco" avec du chocolat, svp!

Nous estimons que les mentions pâte à tartiner "au chocolat", "chocolatée" ou encore "choco" doivent être réservées aux pâtes à tartiner qui utilisent effectivement du chocolat. Les autres devraient se contenter d’afficher "pâte à tartiner aux noisettes et au cacao".

C’est pourquoi nous demandons aux fabricants d’adapter les dénominations incorrectes sur les étiquettes et que le SPF Economie agisse sévèrement.

 

Imprimer Envoyer par e-mail