News

(Mal)sains, les fish-sticks ?

22 septembre 2022
enfant mangeant des batonnets de poisson

Bien que les fish-sticks ne soient évidemment pas du poisson pur, la plupart ne sont certainement pas mauvais pour autant, comme le montre notre test. Ils ne contiennent pas trop de graisse ou de sel et ont un bon Nutri-Score. Un excellent choix pour amener un sourire sur le visage des enfants à table, après une longue journée scolaire. 

Les premières journées scolaires sont souvent sources de stress et de chamboulement. Les fish-sticks peuvent alors être les bienvenus de temps en temps pour préparer en vitesse un repas qui plaît aux enfants. Nous avons examiné 14 produits dont la plupart conviennent à un repas équilibré.

Découvrez les résultats de notre test

Pour qu’ils restent sains 

Il s’agit bien sûr de produits panés. La plupart des fish-sticks de notre sélection contiennent environ 65 % de poisson. Les 35 % restants sont d’une part une pâte à base d’eau, de farine, d’amidon, d’huile et de sel, et d’autre part de la chapelure et des aromates. Le poisson frais est bien sûr toujours préférable, mais du poisson pané a aussi parfaitement sa place au menu de temps à autre.

La plupart des fish-sticks ont d’ailleurs un Nutri-Score A ou B. Cela est dû au fait qu’ils ne contiennent pas trop de graisse, de sel et d’énergie. Mais n’oubliez pas que ce score est bien sûr calculé sur la version non préparée. Pour conserver ce label, il faut cuire les fish-sticks au four ou dans une friteuse à air chaud. Si ce n’est pas possible, cuisez-les à la poêle avec le moins d’huile d’olive possible.

Pas assez d’oméga-3

Le poisson contient souvent naturellement beaucoup d’oméga-3 qui protègent contre les maladies cardiovasculaires et contribuent aussi au développement du cerveau et de la vue chez les enfants. Mais tous les poissons n’ont pas la même richesse en oméga-3. Le type de poisson principalement utilisé dans les fish-sticks, le colin d’Alaska, n’est par exemple pas le meilleur fournisseur d’oméga-3. Encore que la quantité d’oméga-3 varie d’un fish-stick à l’autre. Le taux d’oméga-3 trouvé lors du test varie ainsi entre 0,3 g/100g et 1,3 g/100g. Pour le saumon, il est d’environ 1,5 à 2 g/100 g. Pour vos fish-sticks, choisissez donc plutôt un produit contenant plus d’oméga-3, même si vos besoins ne seront toujours pas entièrement satisfaits pour autant. Mieux vaut alors mettre au menu un poisson gras comme le saumon, le hareng ou la truite.

Vos enfants font la fine bouche devant ces autres sortes de poisson ? N’hésitez pas à leur proposer des fish-sticks. Essayez de préparer pour vous ce jour-là du saumon ou un autre poisson gras, et faites-le goûter aux enfants. Ils apprendront ainsi à connaître le goût d’autres sortes de poissons.

Intéressé par les effets bénéfiques pour la santé du poisson et des différentes espèces de poissons ? Ne manquez pas de consulter notre dossier.

VERS LE DOSSIER POISSON