L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Encore plus de céréales complètes dans votre assiette

19 novembre 2019

Ce 19 novembre a lieu la journée internationale des céréales complètes. En consommer suffisamment permet de rester en meilleure santé. Nous refaisons le point sur leur importance.

On n’en mange pas assez ! Pourtant elles sont cruciales pour notre santé. Consommer suffisamment de céréales entières diminue le risque de maladies cardiaques, de certains cancers et de diabète de type 2. Et la quantité à consommer quotidiennement a encore été revue à la hausse.

125g/jour minimum

Les aliments à base de graines entières peuvent contenir jusqu’à 75 % de nutriments en plus que ceux à base de céréales raffinées. Très riches en fibres, les céréales complètes apportent à la fois des vitamines (B et E), des minéraux (fer, magnésium, zinc, potassium, sélénium), mais aussi des acides gras essentiels et d’autres nutriments bioactifs dont bon nombre possèdent des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

Toutes ces qualités ont un impact positif sur votre santé : leur consommation régulière contribue à réduire le risque de nombreuses maladies courantes et augmente de manière très significative le nombre d’années de vie supplémentaire en bonne santé.

C’est pour ces raisons que la consommation quotidienne de céréales complètes a récemment encore été revue à la hausse. Pour le Conseil Supérieur de la Santé, elles constituent la priorité en termes d’alimentation saine : il recommande aujourd’hui une consommation au minimum de 125g de céréales complètes par jour. Soit certainement bien plus que ce que vous mettez tous les jours dans votre assiette.

Aucune législation : un manque à combler d’urgence

Les fabricants, conscients de l’importance que vous accordez de plus en plus à ce que vous mangez, n’hésitent pas à surfer sur cette vague en utilisant certaines mentions à tort et à travers. Arborer "complet" et ne contenir que 8 % de farine entière, c’est possible ! En l’absence de loi (sauf pour le pain en Belgique) réglementant la composition d’un aliment complet, le pourcentage de farine entière utilisée peut en effet être ridicule : 15 %, 6 %, voire moins. 

Nous continuons à dénoncer ces procédés. Récemment quatre produits ont encore été pointé : les pâtes feuilletées Biobleud et Monique Ranou Bio, les burgers Jacquet et les biscuits BN aux céréales complètes mentionnent la présence de céréales complètes, de farine complète de blé ou autres appellations similaire pour n’en contenir qu’entre 8 et 15 %. Et ce ne sont malheureusement que quelques-uns des nombreux exemples disponibles sur le marché.

Il est donc essentiel de définir ce que l’on appelle un produit complet et d’exiger une quantité significative (et non décorative) de céréales entières. Nous estimons que cette quantité doit être de 100 % pour pouvoir la mettre en valeur dans une dénomination, une allégation ou via une image comme un épi de blé. Une définition claire est absolument nécessaire pour que vous puissiez facilement reconnaître les produits intéressants pour votre santé. Et cette législation doit être réfléchie au niveau européen et non national.

En attendant une telle évolution, nous poursuivons la lutte contre les étiquettes trompeuses. Nous analysons régulièrement de nombreux produits et nous contactons les fabricants des aliments dont l’emballage est trompeur. Vous trouverez tous ces produits, les démarches que nous avons effectuées et nos résultats dans notre dossier sur les produits Pinocchio.

 Vers les produits Pinocchio