L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA

2013


Surfant sur la vague anti-huile de palme, Delhaize dit vouloir supprimer ou réduire la présence de cet ingrédient dans les produits de sa marque. C’est dans ce contexte que l’enseigne propose comme fer de lance des produits sans palme, une pâte à tartiner chocolat- noisettes, concurrençant ainsi le célèbre Nutella qui, lui, en contient. Convaincant ? Nous avons fait quelques comparaisons.

Calories, types et quantité de matières grasses

Précisons d’abord que le choco de Delhaize est tout aussi gras, calorique (536 kcal) et sucré que celui de Nutella (544 kcal). Il contient tout autant de noisettes. La différence réside donc dans le type de matières grasses utilisées, en particulier l’huile de tournesol. C’est elle qui permet de réduire quasi de moitié la quantité d’acides gras saturés par rapport au Nutella.

Notez qu’un produit tel que le choco de Meli, sans huile de palme également, est moins calorique (438 kcal) que les produits précités et diminue encore de moitié la présence de graisses saturées par rapport au produit Delhaize.

Avec peu de calories (233 kcal) et une quantité moindre de graisses, la pâte à tartiner chocolatée de Ballade – qui n’est pas neuve - constitue, quant à elle, une réelle alternative de régime.

Aussi une question de goût, toujours avec parcimonie

Le point de vue nutritionnel n’est, bien sûr, pas seul en cause. Pour agréable qu’il soit, le goût du Ballade ne ressemble pas à celui du Nutella.

Lors du test gustatif, les enfants du panel n’ont, en outre, pas particulièrement apprécié le goût du produit Meli jugé trop sucré alors qu’il présente pourtant un peu moins de glucides que le choco Delhaize et le Nutella.

Seul le produit Delhaize, bien qu’un peu plus liquide et moins onctueux ressemble à s’y méprendre au Nutella.

Une certitude demeure: situé au sommet de la pyramide alimentaire, le choco reste un produit à consommer avec parcimonie.