News

Le zinc et la vitamine D ne protègent pas du corona

01 février 2021

Depuis le début de la pandémie, les théories les plus folles qui vous permettraient de renforcer votre résistance au coronavirus circulent sur le web, notamment concernant certains suppléments tels que la vitamine D et le zinc. Bien qu'ils jouent un rôle important dans notre système immunitaire, ils semblent peu efficaces contre la COVID-19.

Certains compléments alimentaires augmentent-ils votre résistance réduisant du même coup le risque de contracter une infection par le coronavirus? Certains résultats d’une recherche rapide sur internet semblent l’affirmer. Jusqu'à présent, peu d'arguments scientifiques corroborent pourtant ces allégations. Dans un nouvel avis, le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) a fait un état scientifique de la situation.

Vitamine D uniquement conseillée pour les groupes à risque

Une carence en vitamine D est fréquente sous nos latitudes. Pour prévenir une telle carence, vous devez consommer suffisamment de poissons gras, d'œufs, de fromage, de viande ou d'aliments enrichis en vitamine D et exposer régulièrement votre corps à la lumière du soleil. Mais même de cette façon, un supplément est souvent recommandé. Sachant que la vitamine D participe au bon fonctionnement de notre système immunitaire, il est logique de se demander si une telle carence vous rend plus sensible à la COVID-19. Toutefois, il n'existe pour l'instant aucune preuve scientifique à cet égard. 

Le CSS recommande par contre aux personnes dont les niveaux de vitamines sont généralement faibles, comme les personnes âgées, les femmes enceintes, les personnes à la peau foncée et certains végétariens, de faire vérifier leur niveau de vitamine D afin de prendre un supplément si nécessaire. En effet, la vitamine D remplit également de nombreuses autres fonctions. Une carence, en particulier dans ces groupes, doit donc être compensée le plus rapidement possible.

Cure de zinc préventive en cas de risque accru

Le zinc joue également un rôle essentiel dans notre système immunitaire, mais les carences sont beaucoup moins fréquentes. Vous pouvez maintenir votre niveau grâce à des aliments riches en zinc comme la viande, les œufs, le poisson, les céréales, le lait, les produits laitiers et les légumineuses. Les personnes présentant un risque accru d'infection sans toutefois manifester de symptômes pourraient avantageusement tirer profit d'une cure préventive de 3 à 4 semaines. Le CSS recommande donc que les groupes de population présentant un risque accru de carence en zinc, tels que les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes âgées ou dont l'alimentation n'est pas équilibrée, prennent un supplément de 10 mg/jour. 

Quoi qu’il en soit, mieux vaut ne prendre des compléments alimentaires que sur avis médical. Certains d'entre eux ne sont en effet pas sans risques. Dans notre dossier, nous passons les principaux compléments pour votre système immunitaire au banc d’essai.

NOTRE DOSSIER SUR L'UTILITÉ DES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES

ET

NOTRE GUIDE SUR LES VITAMINES ET MINÉRAUX