L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Après Bruxelles, Courtrai embraye avec les Rest-O-Pack

27 octobre 2016
Rest-o-Pack

27 octobre 2016
Après Bruxelles et Gand en février dernier, au tour de Courtrai de se mettre aux Rest-O-Pack. 5000 boîtes ont été distribuées dans les restaurants. L’objectif? Permettre aux clients des restaurants d’emporter facilement leurs restes pour lutter contre le gaspillage alimentaire, tout en faisant des économies.

Le gaspillage alimentaire en quelques chiffres

Selon la FAO (l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture), pas moins d'un tiers de la production mondiale de nourriture est gaspillée. Cela équivaut à jeter, chaque année, 555 milliards d'euros par les fenêtres. Sans compter l'énorme impact sur l'environnement.

Le Belge gaspille en moyenne 15 à 23 kg de nourriture par an. Pour une famille moyenne, cela représente entre 36 et 55 kg de nourriture par an, soit une perte pouvant atteindre les 300€. Ensemble, les familles belges gaspillent donc quelques 200 000 tonnes par an. Pourtant, une partie de ce gaspillage pourrait être simplement évitée en changeant quelque peu nos habitudes de consommation.

Bruxelles, Gand mais aussi Courtrai

De plus en plus de projets voient le jour pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Les boites Rest-O-Pack en font partie. Avec le côté immédiatement pratique et concret de cette distribution d’emballages spécialement conçus, cette campagne constitue, à n’en pas douter, un nouveau signal positif à l’égard de ceux qui demeurent réticents au principe. Cessons d’être gênés de réclamer au resto nos restes de repas pour en profiter chez nous, plus tard !

La Région Bruxelloise et Gand ont initié le mouvement avec des milliers de Rest-O-Pack distribués (www.environnement.brussels ). C’est maintenant au tour de Courtrai! 5000 boîtes y ont été distribuées. Dans le cadre de Courtrai ville pour le Climat, la ville entend ainsi œuvrer à une stratégie alimentaire durable, notamment via la lutte contre le gaspillage alimentaire...

Réclamez votre Rest-O-pack

La campagne Rest-O-Pack s’inscrit dans la continuité de nos efforts pour modifier la perception par les Belges du bien mal nommé « doggy bag ». En 2014, nous avons lancé un vote afin d’élire un nom plus attrayant. Plus de 6000 personnes ont participé à l’appel et ont choisile nom "Rest-O-Pack". Nous avons ensuite proposé aux restaurateurs d’afficher au-devant de leur établissement l’autocollant indiquant que le client pouvait, sans gêne aucune, demander chez eux d’emporter leurs restes.

Nous espérons que la participation d’une nouvelle ville contribuera à décomplexerles derniers hésitants. Lutter contre le gaspillage alimentaire, ce n’est pas risquer de paraître radin ou mal élevé, c’est légitime. Réclamez votre Rest-O-pack!


Imprimer Envoyer par e-mail