Dossier

Attention à la viande trafiquée

16 août 2017
viande trafiquée

16 août 2017
L’industrie de la viande redouble d’ingéniosité pour nous vendre des produits bon marché à prix d’or. Nous vous révélons les astuces pour reconnaitre vous-même la viande trafiquée et l’éviter.

Du bricolage… Voilà le terme qui qualifie le mieux certaines pratiques de l’industrie alimentaire. Viande reconstituée, mélanges de viande truffés d’ingrédients moins coûteux comme des fibres, des légumes et des céréales, adjonction d’eau, épaisses couches de panure, marinades bourrées d’additifs, etc. Les techniques trompeuses ne manquent pas. Le consommateur, lui, paie pourtant la viande au prix fort. Voilà qui est inacceptable!

L’expérience confirme notre méfiance

Les exemples de pratiques délibérément trompeuses ne manquent pas : noms qui prêtent à confusion, étiquettes incomplètes, additifs interdits ou fraude portant sur le type de viande utilisé.

Viande ou préparation de viande?

Les produits achetés en grand magasin ressemblent peut-être à de la viande. Pourtant, ils n’en sont pas toujours composés à 100 %. On retrouve facilement dans la "viande" 10 % à 25 % d’autres ingrédients, surtout dans la viande hachée, les burgers et les saucisses, plus faciles à "trafiquer". Cette pratique permet d’économiser sur l’ingrédient le plus cher: la viande. Pensez à l’eau, le sel, les épices, les conservateurs et les exhausteurs de goût, ou encore le soja, les céréales et les légumes, destinés à gonfler le mélange.

Comparez les pourcentages

Le terme "viande" est réservé aux produits contenant 100 % de viande. Ici aussi, le fabricant est obligé d’indiquer la composition du produit dans la liste des ingrédients. Vous n’aurez donc de la viande fraîche que si aucun autre ingrédient ne figure sur cette liste. Utilisez le pourcentage de viande indiqué pour comparer et faire votre choix. Ce chiffre peut en effet varier énormément entre deux produits similaires.
La viande promise
Selon la loi, l’espèce animale d’où provient la viande doit figurer sur la liste des ingrédients. Le terme "viande" est donc insuffisant. Les ingrédients doivent en outre être repris dans un ordre décroissant. Autrement dit, le premier type de viande indiqué sera également celui le plus utilisé.

Vérifiez l’ordre

Si vous voulez savoir quel type de viande vous mangez, ne partez pas du principe que les produits à base de viande sont préparés de manière traditionnelle. Le poulet d’un cordonbleu sera parfois remplacé par de la dinde, ou le bœuf de l’américain préparé mélangé à du porc, moins cher à l’achat. Vérifiez surtout en détail la composition des mélanges de viande. Etes-vous vraiment prêt à payer une différence de prix importante pour n’avoir que 10 % de viande plus chère en plus, comme du veau ou de l’agneau?
L'utilisation de viande reconstituée doit être signalée
Il fut un temps où on pouvait fourguer en douce de la viande reconstituée – des morceaux liés à l’aide de colle à viande. Désormais, la mention "viande reconstituée" doit figurer à côté du nom du produit, à l’avant sur l’étiquette. Par contre, la viande séparée mécaniquement ne doit se trouver que dans les listes d’ingrédients.

Attention à la dénomination

Prenez garde aux termes plus vagues sur les étiquettes et listes d’ingrédients, comme "produit à
base de viande", qui font en général eux aussi référence à de la viande reconstituée ou séparée mécaniquement. Ce type de viande doit, tout comme la viande hachée, être bien cuit en raison d’un risque élevé de contamination alimentaire.
 
La mention "décongelé" aussi obligatoire sur l’étiquette
Depuis fin 2014, les fabricants sont obligés d’indiquer sur l’emballage qu’un produit a déjà été congelé puis décongelé. Cette contrainte ne s’applique toutefois pas lorsque seule une partie des ingrédients a été décongelée. Une latitude dont profitent amplement les fabricants.

Vérifiez avant de congeler

Si vous comptez congeler votre viande, vérifiez sur l’étiquette que cela n’a pas déjà été fait. Sachez toutefois qu’avec des saucisses ou des hamburgers, vous n’aurez jamais la garantie qu’aucun n’ingrédient n’a été congelé puis décongelé une première fois. Nous aimerions que la loi soit rapidement modifiée
 
De l’eau au prix de la viande?
L’eau est un ingrédient bon marché, dont l’ajout permet de réduire les frais de production de la viande. Lorsqu’elle est présente en petite quantité, aucune indication ne doit figurer à proximité du nom du produit. Des fibres alimentaires comme la pulpe d’agrume ou l’amidon de pois peuvent être utilisées dans les produits hachés pour fixer l’eau qui a été ajoutée.

Vérifiez la teneur en eau

La mention "Avec eau ajoutée" doit figurer sur l’étiquette lorsqu’il y a plus de 5 % d’eau. Si l’eau est uniquement reprise dans la liste des ingrédients, cela signifie qu’elle n’excède pas 5 % du produit fini. Mais mieux vaut privilégier la viande sans eau. Vous éviterez ainsi de payer l’eau au prix de la viande.
 

Imprimer Envoyer par e-mail