L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Mention de l'origine sur les aliments vendus en ligne : nous rappelons à l'ordre Delhaize, Colruyt et Carrefour

01 avril 2021
Mention de l'origine sur les aliments vendus en ligne : nous rappelons à l'ordre Delhaize, Colruyt et Carrefour

L’indication de l’origine est obligatoire pour toute une série de produits alimentaires. Or, ce n'est pas systématiquement le cas pour de nombreux aliments frais vendus en ligne par Delhaize, Colruyt et Carrefour. Nous avons donc rappelé leurs obligations légales à ces trois enseignes.

Nous avons pris connaissance de l’étude réalisée par Pierre Ozer (ULiège) relayée par le magazine Le Vif du 25 mars dernier. Cette étude visait à vérifier les informations sur l’origine de produits alimentaires frais vendus en ligne par Delhaize, Colruyt et Carrefour. Le chercheur s'est plus particulièrement penché sur le cas des fruits et légumes, de la viande et de l'offre bio pour ces trois mêmes produits.

Si les résultats sont corrects pour l'origine de la viande qui est presque toujours mentionnée, ils sont en revanche très interpellants pour les autres produits : Delhaize ne fournit aucune information sur la provenance de ses fruits et légumes (même ceux de la gamme bio), elle n’est indiquée que dans 30 % des cas chez Colruyt et 83 % chez Carrefour. Pourtant, l'obligation légale d'indication de l'origine vaut autant pour les boutiques virtuelles que les magasins physiques. Elle s'applique pour toute une série de produits alimentaires, des fruits et légumes aux poissons, en passant par la viande.

Mais voilà, dans la réalité, le consommateur qui fait ses emplettes en ligne - ce qui est devenu hyper fréquent depuis la crise sanitaire -, est moins bien informé que celui qui se déplace en magasin. Une forme de discrimination qui n'a aucune justification et que nous ne pouvons que regretter. D'autant plus que, comme le rappelle l'article du Vif, nous avons déjà dû, par le passé, interpeller deux de ces mêmes distributeurs sur leur non-respect des obligations légales en termes d'information du consommateur lors d'achats en ligne. A l'époque, nous avions également alerté le SPF Economie.

Locavorisme ou simple greenwashing ?

L'étude du chercheur de l'ULiège révèle également un autre aspect non moins problématique : la discordance entre le marketing (pub, presse) des distributeurs et la réalité quant à l'origine des produits. Ainsi, Delhaize déclare dans la presse que 90 à 95 % de sa viande est d’origine belge, or à l’analyse, Pierre Ozer montre que seulement 65,5 % de la viande de bœuf et 80, 5 % de celle de porc le sont. Idem chez Carrefour qui indique dans sa campagne « Act for Food » que 95 % de sa viande de bœuf est d’origine belge, alors que Pierre Ozer n’en relève que 55,8 %. 

A l'heure où le consommateur, en locavore averti, désire consommer de façon plus réfléchie et favoriser les circuits courts, nous trouvons, en tant qu'association de consommateurs, qu'il n'est pas acceptable de faire des promesses soit fausses, soit non vérifiables. Nous avons dès lors interpellé ces trois enseignes en leur demandant de se conformer à leurs obligations légales d’indication de l’origine des produits vendus sur leurs sites, mais aussi d'harmoniser leurs déclarations à la presse et dans leurs campagnes publicitaires avec la réalité - vérifiable - des produits proposés à la vente. 

 

 

 

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question

Commentaires

Soyez le premier à commenter