L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Le Nutri-Score est bel et bien correct

10 avril 2019

10 avril 2019
Les frites surgelées se voient attribuer un A, et le saumon fumé, un D! Deux exemples parmi d’autres que les internautes relayent, interloqués, sur les réseaux sociaux… Et pourtant, c’est effectivement correct. Nous vous expliquons comment on arrive à ce résultat et quelles sont les implications pour votre alimentation quotidienne.

La semaine dernière, le Nutri-Score a été officiellement lancé dans notre pays. Et cela a immédiatement provoqué une tempête de réactions sur différents canaux. Les gens sont surpris de voir que des produits comme les frites surgelées reçoivent un A, alors que d'autres produits - apparemment plus sains – écopent d’un Nutri-Score inférieur. C’est pourtant moins étonnant qu’il n’y parait.

Points positifs et points négatifs

Le score est notamment déterminé par la quantité d'énergie, de graisses saturées, de sucre, de sel, de protéines, de fibres et le pourcentage de fruits, légumes, légumineuses, et/ou noix par 100 grammes.

Trop d'énergie, de graisses saturées, de sucre et/ou de sel entraîne des points négatifs (0 à 40), alors que de nombreuses fibres, protéines ou un pourcentage important de fruits/légume, légumineuses et/ou noix donnent des points positifs (0 à 15). Dans le calcul, ces points positifs sont déduits des points négatifs. Il en résulte les valeurs suivantes pour les différentes lettres :

  • Nutri-Score A : -15 à -1
  • Nutri-Score B : 0 à 2
  • Nutri-Score C : 3 à 10
  • Nutri-Score D : 11 à 18
  • Nutri-Score E : 19 à 40 

Le Nutri-Score ne rend pas compte de tout

Le Nutri-Score peut être une bonne indication du caractère sain ou non d'un produit, mais il ne dit pas de tout. Ainsi, le calcul du score ne tient-il pas compte par exemple de la présence d’additifs, d’allergènes, d’arômes artificiels ou de contaminants, ni de la taille de la portion. En outre, le Nutri-Score est déterminé sur le produit emballé, ce qui constitue une importante réserve.

Le Nutri-Score a été introduit pour vous aider à opérer un choix plus équilibré au supermarché. Cependant, il ne tient pas compte du mode de préparation à la maison. C'est pourquoi des produits tels que les frites et les croquettes surgelées se voient régulièrement attribuer un A. La graisse pour les préparer n’est pas été prise en compte. Le score pour les frites préparées dans de la graisse à frire serait évidemment moins bon, surtout si vous ajoutez aussi du sel.

Un outil, pas une directive alimentaire ou sanitaire

Le Nutri-Score a été développé comme un instrument permettant de choisir plus facilement un produit plus sain au supermarché. Au sein d’une même catégorie alimentaire comme les garnitures pour sandwich, les céréales pour petit-déjeuner, les biscuits ou les desserts lactés, le Nutri-Score peut être un outil pratique pour sélectionner des produits ne contenant pas trop de sucres, de sel ou de matières grasses saturées. Dans les garnitures pour sandwiches, par exemple vous pouvez ainsi opérer plus rapidement un choix plus équilibré entre la mozzarella (Nutri-Score C), le houmous (Nutri-Score A à C), le salami (Nutri-Score E) et le gouda (Nutri-Score D).

Plusieurs études en France ont déjà montré que le Nutri-Score a un effet positif. Il a été notamment établi que les gens mangent de moins grandes portions de produits notés D ou E, que le Nutri-Score est le label le plus efficace (par rapport, entre autres, aux feux de signalisation) pour évaluer la valeur nutritionnelle d'un produit et que le contenu des paniers du supermarché est 10% plus sain grâce à cet étiquetage.

Le Nutri-Score n’est toutefois pas une directive sanitaire. Le label n’est donc assurément pas un substitut de la pyramide alimentaire à laquelle il est toujours préférable de vous référer pour composer votre alimentation quotidienne. Celle-ci vous informe le mieux sur les aliments à consommer en priorité et dans quelles proportions pour avoir les nutriments nécessaires à votre alimentation et modérer votre consommation d'aliments moins sains.

Dans notre alimentation journalière, nous avons non seulement besoin de fruits et de légumes, mais aussi de glucides et de graisses, y compris des graisses saturées. Le problème est que nous en mangeons souvent trop facilement. Des produits notés D ou E comme l’huile d’olives ou le chocolat s’inscrivent certainement dans le cadre d’une alimentation équilibrée à condition de les consommer avec modération.

Des exemples très médiatisés

Afin que vous puissiez tirer le meilleur parti du Nutri-Score, nous avons sélectionné un certain nombre d'exemples éloquents qui circulent sur les réseaux sociaux. Nous vous expliquons comment ils ont obtenu ce score et ce que cela signifie réellement pour votre alimentation.