News

Produits artisanaux: l’artisan pour alibi

17 février 2017
produits artisanaux

17 février 2017
Les produits qui portent des mentions telles que "artisanal", "à l’ancienne", "traditionnel" ou "à la manière de grand-mère" n’ont bien souvent rien de tous ces attributs. Nous exigeons une législation européenne afin de mettre fin à ces allégations trompeuses et de faire modifier les emballages.

Les dénominations et les descriptions évocatrices ne manquent pas : "salade artisanale", "gaufres grand-mère", "oignons à l’ancienne", "pain de viande traditionnel".
De même, l’utilisation d’ images d’artisans, de méthodes de production artisanales ou encore de grands noms ronflants de la tradition culinaire belge a pour objectif d’invoquer le savoir-faire d’autrefois dans la tête du consommateur.

Additifs et production industrielle

Mais si l’on examine la liste des ingrédients, le produit apparaît tout de suite beaucoup moins authentique et fiable. Nous avons découvert toutes sortes d’additifs comme des exhausteurs de goût, des colorants et des stabilisants ; des ingrédients industriels qui cadrent peu avec des produits artisanaux ou traditionnels.

Une autre technique consiste à orner l’emballage d’images d’artisans ou de grands noms. Pourtant les produits concernés sont réalisés de manière industrielle dans des usines où tout le monde n’est pas « maître artisan ».

Pas de cadre légal

Bien que l’appellation "artisan" soit protégée dans notre pays, le terme "artisanal" n’est pas défini par la loi. Ce qui ouvre la porte à des emballages trompeurs.

La France, l’Irlande et la République tchèque ont pourtant défini de manière très claire et très stricte ce qui peut être vendu sous les appellations "artisanal", "naturel", "homemade" et "traditionnel". L’accent est mis sur des critères comme le recours à des méthodes traditionnelles, des ingrédients et des recettes authentiques, ainsi qu’une production à petite échelle par des artisans qui connaissent leur produit.

En finir avec les tromperies

Nous avons d’ores et déjà rappelé aux fabricants de produits incriminés de changer leurs emballages. L’Europe interdit en effet aux fabricants de tromper le consommateur quant à leurs méthodes de production. Cette interdiction vaut aussi bien pour les promesses sur les emballages que pour la présentation et la dénomination d’un produit. Le SPF Economie a également reçu une liste des contrevenants de notre part.

Voyez les exemples:


Imprimer Envoyer par e-mail