Dossier

Les régimes au banc d'essai

04 janvier 2016
régimes au banc d

04 janvier 2016

Nous avons complété notre dossier en y ajoutant les régimes du moment les plus populaires: régime Dukan ou du Dr Cohen, etc. Qu'en penser? 

Besoin de plus d'infos claires et documentées sur les régimes?

Atkins

Le principe

Il est très simple: il s’agit de supprimer tous les aliments qui contiennent des glucides, c’est-à-dire non seulement les sucres, mais aussi tous les féculents comme les céréales (riz, froment, maïs) et leurs dérivés (pâtes, pain), les légumes secs et les pommes de terre; certains légumes sont également proscrits. Par contre, on peut manger à volonté les aliments constitués exclusivement de protéines et de graisses comme la viande, le beurre, le fromage, le lard ou les œufs.

Les avantages

Cette liberté absolue explique l’attrait actuel pour ce régime. Il contente en effet tous ceux qui, ne résistant pas aux charmes des matières grasses, ne veulent pas compter les calories. En outre, le "low carb" fait valoir des arguments scientifiques. Ainsi, plusieurs études démontrent une perte de poids plus rapide qu’avec le traditionnel “low fat”. Pourtant, il ne faut pas se leurrer: cet avantage est éphémère. En effet, la plupart des études montrent aussi que, après un an, les régimes pauvres en glucides (genre Atkins) aboutissent à la même perte de poids que les régimes pauvres en graisses classiques.

Les inconvénients

Outre le fait de ne pas être plus efficace que bien d’autres régimes, le régime Atkins (et toute la vague du low carb), par son flot d’acides gras saturés et de cholestérol, ne plaide pas en faveur de la santé du cœur et des artères (même si on ne connaît pas son impact réel à long terme). Pis, l’absence de glucides provoque l’apparition de nombreuses carences (fibres, vitamine B9, magnésium, calcium, vitamine C). Sans oublier que le régime s’avère monotone et s’accompagne, quand il est terminé, d’une reprise de poids rapide. Enfin, des études font état d’un déclin de la fonction rénale chez les personnes à risque. En tout cas, il s’agit d’un régime à ne pas prolonger.

Calories négatives (régime des)

Le principe

Certains aliments feraient maigrir. Plus on en mange, plus on perd du poids. Quelques exemples: artichaut, betterave, carottes, céleri, ananas, estragon...

Les avantages

Ce régime présente peu de risques.

Les inconvénients

C’est un régime fantaisiste car aucun aliment n’a pour vertu première de faire maigrir. À oublier!

Californien du Dr Guttersen (régime)

Le principe

Durant la première phase qui dure 10 jours, les produits à base de farine raffinée, le sucre raffiné, les friandises à base d’édulcorants, les fruits, le vin, la pomme de terre sont supprimés de l’alimentation afin de réduire l’accoutumance au sucre. Les quantités sont précisées en pourcentage de taille de l’assiette.
La phase deux, à suivre jusqu’à l’atteinte du poids souhaité, inclut des fruits, un plus vaste choix de légumes, du yaourt maigre nature. Les friandises sans sucre sont permises, de même qu’un verre de vin par jour.
La phase trois est la phase de stabilisation du poids idéal. 

Les avantages

Le régime des stars américaines semble facile à adopter, car on ne compte pas les calories.
Les apports énergétiques et nutritionnels varient selon le sexe. 

Les inconvénients

Comme la plupart des régimes, il ne repose sur aucun argument scientifique. Il est aussi déséquilibré, trop salé et non dénué de risques.

Chrononutrition du Dr Delabos (régime)

Le principe

Il a pour principe d’associer la consommation d’aliments à l’horloge biologique du corps. Le petit déjeuner doit être riche en lipides, mais sans contenir de sucre, le déjeuner doit être riche en protéines, le goûter doit comporter des fruits et du chocolat noir et le dîner doit être léger.
Ce régime nécessite de ne pas intervertir l’ordre des repas, de ne pas manger à contretemps, de ne pas augmenter la part de végétaux dans les plats, de calmer sa faim avec des produits à base de matière animale, mais jamais avec des produits à base de matière végétale, etc. 

Les avantages

Régularité des repas, pas d’éviction d’une catégorie d’aliments. Il est conseillé de manger plus le matin et moins le soir ce qui ne peut être qu’une bonne habitude.

Les inconvénients

Ce régime peut se révéler hyperénergétique et fournir trop de graisses et de sel, préjudiciables sur le long terme. En outre, il ne permet pas nécessairement de perdre du poids.

Citron détox (jeûne)

Le principe

Ce n’est pas un régime au sens propre, cela s’apparente plus à un jeûne. Durant celui-ci, il faut boire une boisson composée principalement de jus de citron, de sirop d’érable et de palme. Le citron aurait pour rôle d’agir comme un détergent interne pour dissoudre les graisses en excès. Ce régime doit être suivi entre 5 et 7 jours pour les débutants et durant 10 jours pour les personnes considérées comme plus expérimentées.

Les avantages

Carcan à la mode, facile à suivre.

Les inconvénients

Comme la plupart des régimes, il ne repose sur aucun argument scientifique. Comme il s’apparente davantage à un «nettoyage», il est aussi particulièrement déséquilibré, carencé et non dénué de risques. Extrêmement hypocalorique, et pauvre en fibres (constipation indéniable).

Crudivorisme

Le principe.

Pour les crudivoristes, la cuisson dénature les aliments et leur ôte leurs propriétés vitales. Selon les auteurs, les fromages et les oeufs sont ou ne sont pas admis. Les céréales et les féculents sont souvent bannis.

Les avantages.

En éliminant le pain, les féculents, les graisses cuites et toutes les sauces, on fait des économies d’énergie. La monotonie du cru diminue aussi l’appétit. L’amaigrissement est donc rapide.

Les inconvénients.

Cette alimentation présente des carences en glucides, en protéines, en fer et en calcium. Les crises de boulimie sont fréquentes. De plus, comme ce régime exclut totalement la gastronomie, il est marginalisant. Enfin, la cuisson n’a pas que des désavantages: elle aide aussi à digérer les aliments et améliore parfois l’assimilation de certains composés.

Dr Cohen (régime)

Le principe

Il s’agit d’un programme. La première étape, le régime à effet booster, a pour objectif d’obtenir un amaigrissement rapide (5 kg en 15 jours), grâce à une alimentation pauvre en sucres (moins de 40g/jour). Cette étape ne doit pas être suivie plus d’un mois.
La deuxième étape s’appelle le régime équilibré : selon l’auteur, son niveau calorique doit être compris entre 1200 et 1500 kcal et nécessite une surveillance rigoureuse de l’alimentation tout en permettant de conserver une vie sociale.
La troisième étape est la phase de consolidation.
Au cours des étapes, l’auteur explique que si le poids est repris ou si la perte de poids connaît un palier, il est possible de revenir quelques jours au régime proposé au cours de la phase 1. 

Les avantages

Fruits et légumes à volonté tandis qu’alcool et boissons sucrées sont bannis. Régime varié.

Les inconvénients

Régime hypocalorique et déséquilibré particulièrement dans la phase 1. Pas aussi équilibré que ce que prétend la méthode.

Dr Dukan (régime)

Le principe

La première phase du régime appelée phase d’attaque (régime des protéines pures) est d’une durée de 5 jours.
La phase de croisière (régime des protéines alternatives) alterne les jours avec une alimentation exclusivement protéique et ceux avec une alimentation protéique associée à des légumes. Cette phase doit être maintenue pendant une semaine pour chaque kilo que vous voulez perdre.
La phase de consolidation (durée de 10 jours pour chaque kilo perdu) comprend les aliments protéinés consommés pendant la phase d’attaque, les légumes consommés pendant la phase de croisière, auxquels s’ajoutent une portion de fruit par jour (sauf la banane, les raisins, et les cerises), 2 tranches de pain complet par jour, 40g de fromage affiné, 2 cuillères à soupe de son d’avoine, 25 minutes de marche. Par semaine, il est possible de consommer 2 portions de féculent, du gigot d’agneau, du rôti de porc et 2 repas de gala, tout en gardant un jour d’alimentation protéique.
La phase de stabilisation définitive doit comporter, à vie, un jour fixe par semaine d’alimentation du régime d’attaque (de préférence le jeudi) et les 3 cuillères à soupe de son d’avoine par jour. L’abandon des ascenseurs est préconisé. 

Les avantages

Très à la mode et assorti d’un attirail complet : livres, site internet, produits dérivés, etc.

Les inconvénients

Le régime star du moment est loin d'être un foudre de guerre. Son bilan est même très mitigé : très pauvre en fibres, il explose littéralement les apports en sodium (3300 à 5200mg par jour selon les phases) et double les apports en calcium en comparaison des AJR. Un régime qui n'est pas tellement mieux loti que l'un de ses illustres prédécesseurs : le régime Atkins, qui demeure plus souvent en dessous des recommandations pour la plupart des micronutriments, surtout chez les femmes.

Dr Fricker (régime)

Le principe

Il consiste en une première phase de perte de poids (entre 3 et 8 semaines) durant laquelle les protéines tiennent une place importante. Cette phase est à base de viande, de poisson, de laitages, de fruits et d’au moins 400g de légumes pauvres en glucides. Ceux-ci sont accompagnés d’une petite quantité de matières grasses. Cette phase repose sur trois repas quotidiens. La perte de poids alléguée pendant cette période pour une femme se situe entre 1 et 1,5kg par semaine et pour un homme entre 1,5 et 2,5kg.
La deuxième phase du régime autorise la consommation de produits céréaliers et certains féculents à hauteur de 100 à 150g cuits par jour et d’un morceau de pain de 50 à 60g. Une réadaptation de l’organisme, pendant au moins deux semaines, à une alimentation plus copieuse, est préconisée.
La dernière étape du régime autorise la consommation à volonté, d’aliments riches en glucides lents. Des repères pour stabiliser le poids atteint sont mentionnés. 

Les avantages

Facile à suivre.

Les inconvénients

Méthode à la mode des phases, à commencer par une phase protéinée où les glucides sont bannis. Les bonnes habitudes alimentaires ne sont pas vraiment enseignées. Déséquilibré, il n’apporte malheureusement pas la solution miracle.

Dr Ornish (régime)

Le principe

C’est un régime végétarien très pauvre en lipides. La consommation de viande, de poisson, de sauces d’avocats, d’olives, de beurre, etc. doit être évitée. Les légumes et les fruits peuvent être consommés à volonté. Il est également recommandé de manger plusieurs petits plats plutôt que trois repas par jour. Exercices physiques et méditation sont aussi au programme.

Les avantages

Davantage un style de vie, il est toujours bon d’augmenter sa part de végétal pour diminuer les produits animaux. Il est taillé sur mesure pour les végétariens.  

Les inconvénients

Il est difficile à suivre sur le long terme, car il nécessite de nombreuses évictions. Pas toujours équilibré, il est assez hypocalorique, fournit peu de graisses (attention donc aux vitamines liposolubles) et trop de sel. Le bénéfice des régimes hypolipidiques sur le long terme n’est pas scientifiquement convaincant.

Fat burners

Le principe

Ce régime repose sur des poudres, des boissons, des capsules et des comprimés vendus dans les magasins diététiques et même dans les pharmacies pour nous aider à maigrir.

Les avantages

Il n’y en a que pour le producteur… ou plutôt son portefeuille.

Les inconvénients

Dans le meilleur des cas, ces préparations réduisent l’envie de manger. Dans le pire des cas, elles renferment des substances qui peuvent irriter l’estomac et les intestins, voire même des substances toxiques. En outre, les informations figurant sur les emballages sont souvent inexactes et/ou incomplètes. Ces produits ne changent rien aux mauvaises habitudes alimentaires qui sont à la base du surpoids. À éviter, donc.

Fat Burning Furnace (régime)

Le principe

Cette méthode associe un régime à un programme d'exercices physiques et a été développée par Rob Poulos. Selon ses propres dires, vous pourriez perdre jusqu'à 11 kg en sept semaines. Le principe est relativement simple : une alimentation saine (sans autres explications) et une heure d'exercices physiques par semaine. À savoir des petits exercices à effectuer selon un nombre défini de séries, chaque exercice présentant une vitesse de répétition spécifique (par exemple trois secondes pour lever des poids et quatre secondes pour les baisser).

Les avantages

Cette méthode ne comporte pas de risques pour la santé dans la mesure où elle ne donne pas de conseils d'alimentation. Elle repose uniquement sur des exercices physiques.

Les inconvénients

Le fait de pratiquer une heure d'exercices par semaine ne peut pas conduire en soi à une grande perte de poids. Ce régime s'assimile plutôt à une escroquerie.

Fruits (cure de)

Le principe

On consomme presque exclusivement des fruits, comme du raisin ou de l’ananas (qui aurait des vertus amaigrissantes grâce à une enzyme, la bromélaïne, qui digérerait les graisses). À l’instar des cures de fruits, on peut faire des cures de légumes, de riz, de soupe...

Les avantages

Rien ne vous empêche de vous y essayer durant de courtes périodes, quelques jours par exemple. Il a des vertus purificatrices comme le régime Hollywood et fait perdre des kilos rapidement.

Les inconvénients

Ces cures sont monotones et ne doivent pas être prolongées car elles sont irritantes pour l’intestin et profondément déséquilibrées. Enfin, l’argument de la bromélaïne pour l’ananas est complètement erroné: cette enzyme digère en réalité les protéines. Pour preuve: l’apparition d’aphtes au niveau de la bouche.

Groupe sanguin (régime en fonction du)

Le principe

Notre groupe sanguin détermine le type d’alimentation que nous devrions adopter, puisqu’il constituerait notre héritage d’une des quatre populations ancestrales apparues à des périodes différentes. Ainsi, le groupe O ayant existé avant l’agriculture, toute personne du groupe O se voit interdire le froment et la plupart des graines et doit se contenter de protéines animales (viande, poisson) et de fruits et légumes. Les produits laitiers sont déconseillés aux types O, A et AB, soit à environ 90% de la population. Les personnes du groupe A doivent manger végétarien et seules celles du type B peuvent bénéficier d’une alimentation diversifiée.

Les avantages

Ce régime ne présente pas de véritable danger.

Les inconvénients

Toute l’argumentation scientifique est irrationnelle. Sa véracité n’a jamais été démontrée. Dicter des conduites alimentaires comme la suppression des sources de glucides complexes issus des céréales et dérivés pour 46% de la population, revient à encourager de sérieux déséquilibres nutritionnels. À noter que, pour rassurer les adeptes de la méthode, de nombreux sites Internet proposent une panoplie de compléments alimentaires spécifiquement conçus en fonction du groupe sanguin. Un marché juteux qui montre bien à quel point nous sommes loin de nos couples ancestraux... Un régime pour rire ou, plutôt, pour pleurer!

Hay (régime)

Le principe

C’est un exemple de régime dissocié: on peut manger de tout, mais pas au même repas. D’après ses promoteurs, ce ne sont pas les aliments en tant que tels qui feraient grossir, mais bien certains mélanges. En effet, toujours d’après eux, certaines combinaisons perturberaient la digestion et favoriseraient alors le stockage des graisses.
Aussi, ce régime préconise de consommer chaque jour à volonté un aliment ou une famille d’aliments. Il suffit ensuite de changer quotidiennement de “menu”.

Les avantages

On ne se prend pas la tête et on n’a pas faim. On peut même dévorer à gogo un aliment que l’on aime et on maigrit!

Les inconvénients

Ce régime ne s’appuie sur aucun argument scientifique solide. Fortement déséquilibré, il peut être essayé pendant une semaine, du moins si vous êtes en forme. Mais au-delà, il engendre de sérieux dégâts nutritionnels et favorise l’apparition de la constipation, ce qui n’arrange rien.

Hollywood (régime)

Le principe

Il s’agit d’un régime à base de fruits, avec une nette prédilection pour l’ananas, la papaye et la pastèque. Il dissocie également les sources de protéines et de glucides. Autrement dit, il s’agit donc d’un régime dissocié à base de fruits.

Les avantages

À condition d’aimer les fruits, il est assez agréable à suivre et facile à appliquer. Il offre même un petit côté purificateur très recherché à l’approche des beaux jours.

Les inconvénients

Il est totalement absurde et fortement carencé en protéines. Il peut irriter l’intestin et l’estomac. Pis, s’il est prolongé, il induit de la fatigue, des crampes et de la nervosité. De plus, il ne fait pas perdre beaucoup de kilos et ceux-ci reviennent au galop.

Hydrates de carbone (régime riche en), Susan Powter

Le principe

Aucune graisse, mais des glucides avec au menu des céréales, des légumes et des fruits. Un exemple: le régime Susan Powter, qui met aussi l’accent sur le sport.

Les avantages

Monotone, le régime permet une perte de poids rapide.

Les inconvénients

Le régime entraîne d’importantes carences en fer, en graisses et en protéines. Le poids perdu est vite repris. À ne pas prolonger indéfiniment.

IG (régime)

Le principe

IG est l’abréviation d’index glycémique. Cet index a trait à la vitesse à laquelle les aliments sont digérés et transformés en glucose, la source d’énergie de notre corps. Les aliments qui ont un IG faible sont digérés lentement et de façon régulière et donnent une sensation de plus grande satiété. Le régime conseille les aliments ayant un faible IG et une basse teneur en calories, c’est-à-dire les aliments renfermant des hydrates de carbone complexes et peu de graisses. On peut en manger à volonté.

Les avantages

Une alimentation pauvre en graisses et riche en fibres réduit l’apport calorique et favorise le transit intestinal. Le régime apprend aussi à faire la distinction entre les aliments qui sont bons, moins bons ou pas bons pour la santé.

Les inconvénients

Il n’y en a guère. Il convient cependant d’adopter ce régime progressivement si l’on avait auparavant une alimentation pauvre en fibres, mais riche en produits raffinés et gras.

Jeûne

Le principe

Pour maigrir ou nettoyer l’organisme, on n’absorbe aucune nourriture et on ne boit que de l’eau ou des tisanes pendant quelques jours.

Les avantages

Les résultats sont spectaculaires. La perte de poids est rapide et importante.

Les inconvénients

Les jeûnes prolongés plus de 3 jours sont très dangereux. Ils ne doivent se pratiquer que sous contrôle médical permanent, voire en milieu hospitalier. En effet, ces jeûnes génèrent une importante perte musculaire. En outre, les kilos perdus sont rapidement récupérés. Enfin, sachez aussi que sauter un repas n’a jamais fait maigrir personne. Bien au contraire, économe, l’organisme stockera tout simplement plus d’énergie au repas suivant. Et d’autant plus que le volume de ce repas sera logiquement plus important en raison de la faim...

Low carb

Le principe

Il est très simple: il s’agit de supprimer autant que possible tous les aliments qui contiennent des glucides, c’est-à-dire non seulement les sucres, mais aussi tous les féculents comme les céréales (riz, froment, maïs) et leurs dérivés (pâtes, pain), les légumes secs et les pommes de terre; certains légumes sont également proscrits. Par contre, on peut manger à volonté les aliments constitués exclusivement de protéines et de graisses comme la viande, le beurre, le fromage, le lard ou les œufs.

Les avantages

Cette liberté absolue explique l’attrait actuel pour ce régime. Il contente en effet tous ceux qui, ne résistant pas aux charmes des matières grasses, ne veulent pas compter les calories. En outre, le “low carb” fait valoir des arguments scientifiques. Ainsi, plusieurs études démontrent une perte de poids plus rapide qu’avec le traditionnel “low fat”. Pourtant, il ne faut pas se leurrer: cet avantage est éphémère.
En effet, la plupart des études montrent aussi que, après un an, les régimes pauvres en glucides aboutissent à la même perte de poids que les régimes pauvres en graisses classiques.

Les inconvénients

Outre le fait de ne pas être plus efficace que bien d’autres régimes, le régime low carb, par son flot d’acides gras saturés et de cholestérol, ne plaide pas en faveur de la santé du cœur et des artères (même si on ne connaît pas son impact réel à long terme). Pis, l’absence de glucides provoque l’apparition de nombreuses carences (fibres, vitamine B9, magnésium, calcium, vitamine C). Sans oublier que le régime s’avère monotone et s’accompagne, quand il est terminé, d’une reprise de poids rapide. Enfin, des études font état d’un déclin de la fonction rénale chez les personnes à risque. En tout cas, il s’agit d’un régime à ne pas prolonger.

Mayo (régime)

Le principe

Sa méthode est féroce car il fait partie de ces régimes qui reposent sur le choix de quelques aliments spécifiques, en l’occurrence les œufs (de 20 à 28 par semaine). Il autorise également un peu de viande, quelques légumes et 1 à 2 fruits par jour. Ce programme doit être suivi scrupuleusement pendant 15 jours.

Les avantages

La perte de poids est forcément au rendez-vous puisqu’il s’agit d’un régime hypocalorique sévère (800 à 1000kcal par jour). En outre, il se révèle facile à mettre en place et on ne doit quasiment plus cuisiner.

Les inconvénients

Hautement farfelu, ce régime permet au bon vivant de perdre quelques kilos avant une nouvelle période de laisser-aller. Complètement déséquilibré, il est sans risque s’il n’est pas poursuivi au-delà de deux semaines car les muscles fondent. Il est par contre déconseillé aux personnes qui présentent des problèmes de cholestérol. Enfin, comme avec tous les régimes extrêmes, le poids perdu est vite repris.

Miami (régime)

Le principe

Ce régime a été développé par Arthur Agatston. Le régime Miami propose de faire attention à la qualité de l'alimentation pour optimiser ainsi l'hygiène de vie. Ceux qui veulent le suivre doivent choisir les bons sucres et bannir les mauvais. Il s'agit donc d'un régime riche en protéines et pauvre en glucides.
Le régime Miami commence par une première phase de deux semaines qui consiste à supprimer le pain, le riz, les pâtes, les pommes de terre, les gâteaux, les biscuits et tous les fruits. Pour la deuxième phase, qui doit être suivie jusqu'à atteindre la perte de poids souhaitée, ces produits alimentaires sont à nouveau autorisés. La troisième phase consiste à adopter une bonne hygiène alimentaire.

Les avantages

Il s'agit d'un régime facile à suivre.

Les inconvénients

Ce régime est trop pauvre en fibres, fer, vitamine D et magnésium. Comme il est riche en protéines mais pas pauvre en calories, il existe un risque que la capacité du foie à synthétiser l'urée ne soit saturée, ce qui peut conduire à une hausse de la quantité d'acides aminés et d'ammoniac dans le sang. Ce régime provoque une hausse moyenne de 10 % du taux de cholestérol LDL et se caractérise aussi par une carence en fibres, ce qui peut conduire à de la constipation. À cela s'ajoute encore le fait que ce régime est riche en graisses, même dans la dernière phase. Un apport élevé en acides gras saturés peut, malgré la perte de poids, augmenter l'insulino-résistance.

Montignac (méthode)

Le principe

Montignac met l’accent sur une combinaison judicieuse d’aliments et sur la consommation d’aliments ayant un faible indice glycémique. La méthode Montignac comprend deux phases: une phase d’attaque, très restrictive, et une phase de stabilisation, qui doit durer toute la vie. Dans les grandes lignes, ce régime dissocie les graisses et les glucides (pas de steak avec des frites et pas de fromage avec le pain, par exemple). Seuls les repas à base de lipides et protéines ou de glucides et protéines sont tolérés.

Les avantages

Globalement, les conseils sont plutôt judicieux: pas ou peu d’alcool, beaucoup de fibres, manger lentement et bien mastiquer les aliments, choisir les “bons” glucides, manger mieux gras... La méthode a donc le mérite de mettre l’accent sur une alimentation saine, riche en fruits, légumes et légumineuses. En pratique, ce régime basse calories interdit certaines combinaisons. Conséquence: on mange moins et donc on maigrit. De plus, on peut se mettre au régime en toute discrétion et éprouver du plaisir. Beaucoup d’hommes y ont succombé...

Les inconvénients

La méthode est efficace les premières semaines, mais s’avère ensuite monotone. Par ailleurs, elle véhicule des idées fausses, comme par exemple l’abandon des pommes de terre.

Préhistorique (régime)

Le principe

Les concepteurs partent du principe que notre corps a à peine changé depuis la préhistoire et qu’il ne s’est pas adapté au développement rapide des aliments, dont les produits laitiers, le café, l’alcool, les pommes de terre… Il en résulte toutes sortes de carences. Après une phase de désintoxication, on passe à un régime constitué essentiellement de légumes et de fruits complétés par du poisson, de la viande et des œufs. Les céréales sont proscrites.

Les avantages

L’abandon des aliments raffinés et transformés constitue un pas en avant pour une alimentation mieux pensée.

Les inconvénients

Le régime est monotone du fait que de nombreux aliments comme le pain et les pâtes sont proscrits. Eu égard au manque de céréales et de légumineuses, ce régime apporte trop peu d’hydrates de carbone.

Protéinée (diète)

Le principe

On remplace dans un premier temps l’alimentation traditionnelle par une nourriture quasi exclusivement protéinée, disponible en sachets prêts à l’emploi. Subsistent seulement les légumes et certains fruits. On peut aussi adopter une méthode alternative, avec un régime alimentaire hyperprotéiné riche en viande maigre, poisson, laitages maigres et œufs.

Les avantages

Cela porte ses fruits et même plutôt bien. On perd beaucoup de kilos en peu de temps, tout en conservant du muscle. Comme la perte est visible et rapide, le moral est au beau fixe.

Les inconvénients

Ce type de régime doit être suivi par un médecin ou un diététicien car il est très restrictif et contraignant, notamment pour les reins soumis à un surcroît de travail. Le moindre faux pas se paie cash et, dès l’arrêt du régime, les rechutes sont très fréquentes. Marginal, il a une valeur éducative très faible car il ne corrige pas les erreurs alimentaires. En outre, il est assez onéreux.

Scarsdale (régime)

Le principe

Comme le régime Atkins, le régime Scarsdale impose la consommation importante d’aliments riches en protéines. Toutefois, contrairement au régime Atkins, il s’agit aussi d’un régime hypocalorique à deux phases. Dans une première phase, on ne peut grignoter que des carottes et du céleri entre les repas et on ne peut boire que des boissons sans calories. On ne peut manger que des viandes maigres et des légumes à volonté. Pas d’alcool, pas de féculents (à l’exception d’une tranche de pain) et pas de graisse lors de la cuisson. La deuxième phase suit des mêmes principes, mais de façon un peu moins stricte. Si l’on reprend du poids, il faut reprendre les choses à la première phase et ce, autant de fois que nécessaire.

Les avantages

On ne choisit pas ses aliments. Tout est organisé, ce qui conduit inévitablement à mincir. La perte de poids est flagrante car ce régime est fortement hypocalorique. La durée du régime est courte (maximum 15 jours), si bien qu’il est possible de tenir sans craquer.

Les inconvénients

Rigide et peu diversifié, ce régime est plutôt ennuyeux. En outre, il peut mener à des carences nutritionnelles (en acides gras essentiels, vitamines et calcium). Et la promesse des 8kg en moins en 15 jours se révèle souvent un mirage.

Shelton (régime)

Le principe

C’est un exemple de régime dissocié: on peut manger de tout, mais pas au même repas. D’après ses promoteurs, ce ne sont pas les aliments en tant que tels qui feraient grossir, mais bien certains mélanges. En effet, toujours d’après eux, certaines combinaisons perturberaient la digestion et favoriseraient alors le stockage des graisses. Aussi, ce régime préconise de consommer chaque jour à volonté un aliment ou une famille d’aliments. Il suffit ensuite de changer quotidiennement de "menu".

Les avantages

On ne se prend pas la tête et on n’a pas faim. On peut même dévorer à gogo un aliment que l’on aime et on maigrit!

Les inconvénients

Ce régime ne s’appuie sur aucun argument scientifique solide. Fortement déséquilibré, il peut être essayé pendant une semaine, du moins si vous êtes en forme. Mais au-delà, il engendre de sérieux dégâts nutritionnels et favorise l’apparition de la constipation, ce qui n’arrange rien.

Soupe (régime)

Le principe

C’est un exemple de monodiète: on ne mange qu’un seul aliment ou une seule famille d’aliments (monodiète), en l’occurrence de la soupe. À l’instar des régimes de soupe, on peut faire des cures de légumes, de riz, de fruits...

Les avantages

Ce régime est facile à suivre et drainant. Pas besoin de réfléchir et, en plus, on perd facilement du poids.

Les inconvénients

Les monodiètes sont des régimes de quelques jours utilisés pour compenser des excès ponctuels (des vacances, par exemple), mais ils s’accompagnent généralement de la reprise des kilos perdus dans les jours qui suivent.

Sulitzer (régime)

Le principe

Le régime Sulitzer est une idée de Paul-Loup Sulitzer. Il s'agit d'un régime pauvre en calories, qui n'interdit aucun aliment à l'exception des matières grasses cuites. Ce régime recommande de limiter la consommation d'alcool, de pratiquer du sport et de manger une alimentation saine et variée. Selon son auteur, le régime doit être suivi par un médecin pour déterminer le poids à perdre. Ce régime recommande une alimentation variée, composée de trois repas équilibrés, et préconise la consommation de poisson trois fois par semaine. Il interdit par ailleurs les matières grasses cuites. Les crudités sont également recommandées pour l'apport de vitamine C, alors que les aliments trop caloriques doivent être évités, tout comme les boissons alcoolisées ou le grignotage entre les repas.

Les avantages

Il s'agit d'un régime facile à suivre, qui n'engendre pas de carences en vitamines et minéraux, et permet d'apprendre de bonnes habitudes alimentaires.

Les inconvénients

Ce genre de régime pauvre en calories et en matières grasses provoque une diminution de la masse minérale des os avérée chez les femmes ménopausées.

The Zone de M. Sears (régime)

Le principe

Proche de la théorie d’Atkins, ce régime distingue les hommes des femmes et considère que la prise de poids dépend des niveaux d’insuline. Ainsi, les aliments dits dangereux, tels que les pâtes, le riz, les céréales, le pain, les fruits secs, jus de fruit, etc. doivent être retirés de la cuisine. D’après l’auteur, la répartition en macronutriments en fonction de l’apport énergétique total doit être la suivante : 40% de glucides, 30% de lipides et 30% de protéines.

Les avantages

Equilibre des repas (3 repas et 2 collations par jour), les principes généraux ne sont pas mauvais : favoriser les légumes frais, les fruits et noix, légumes à feuilles vertes. Il encourage aussi une consommation suffisante de protéines faibles en matières grasses et à boire 8 verres d'eau par jour. Toutefois, il faut veiller à consommer la graisse mono-insaturée ou polyinsaturée plutôt que la graisse saturée même si l’équilibre 40/30/30 au détriment des glucides est controversé.
Il tire assez bien son épingle du jeu en n’étant pas carencé en micronutriments bien que fournissant trop de lipides. 

Les inconvénients

Pas facile à suivre sur le long terme, requiert une certaine discipline, respect des portions, des aliments. Comme tous les autres régimes, il ne repose évidemment sur aucune preuve scientifique.

Végétarisme

Le principe

On ne mange aucun aliment provenant d’animaux morts. En pratique, généralement, les adeptes excluent totalement la viande rouge, mais s’autorisent le lait, le poisson et les œufs. Certains toutefois poussent le régime à l’extrême en évitant de manger tous les aliments provenant d’animaux. On parle alors de végétalisme.

Les avantages

Chez l’adulte en bonne santé qui a une connaissance suffisante des principes de nutrition, un tel régime n’est pas du tout dangereux. Il peut même s’avérer positif. En effet, il apporte des fibres en quantité suffisante, ce qui évite les problèmes de transit intestinal; il rassasie facilement et permet donc d’éviter les “petites faims” entre les repas; il diminue l’apport de graisses saturées. Bref, bien conduit, il peut s’avérer une solution préventive de l’obésité, des maladies cardiovasculaires et même, selon certains spécialistes, de certains cancers.

Les inconvénients

Plus il est strict et rigoureux, plus il complique la couverture des besoins en protéines, en fer, en vitamine B12 et en calcium. Or, ces nutriments sont précieux, notamment pour les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes qui devraient par conséquent opter plutôt pour un régime végétarien moins strict avec de temps en temps de la viande et du poisson. En soi, le régime végétarien ne fait pas maigrir, du moins pas rapidement. En effet, il ne faut pas s’imaginer que tous les aliments végétariens sont nécessairement moins caloriques. Ainsi, certains substituts de viande sont aussi gras que la plupart des viandes grasses. Il faut donc ouvrir l’œil et le bon.

Weight Watchers

Le principe

Le succès des Weight Watchers repose sur deux principes: d’une part, apprendre aux gens à acquérir une meilleure hygiène de vie (alimentation et exercice physique) et, d’autre part, fournir un soutien psychologique par le biais de réunions de groupes à raison d’une fois par semaine.

Les avantages

Le régime proposé est équilibré et efficace si on le respecte scrupuleusement (avec une méthode de classification des aliments par points) et si on pense à faire de l’exercice physique. Le soutien des autres est positif pour toutes les personnes qui n’arrivent pas à maigrir seules et qui se sentent épaulées. L’encadrement est compétent et les informations diététiques fiables. On peut s’y atteler sans risque pendant des mois.

Les inconvénients

Le succès des Weight Watchers repose en partie sur les réunions hebdomadaires obligatoires. Le fait que les participants peuvent être nombreux ne joue pas en faveur de la guidance individuelle. Le programme a aussi un coût, qui n’est pas à la portée de toutes les bourses. Enfin, tout le monde n’a pas envie de parler de ses problèmes de poids en public.


Imprimer Envoyer par e-mail