L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

La contamination croisée aux allergènes doit figurer sur l'étiquette

29 juillet 2013
contamination

29 juillet 2013

L'étiquetage correct des aliments revête une importance vitale pour les personnes allergiques. Pourtant, Il reste des efforts à faire, tant par les fabricants que sur le plan de la législation, comme il ressort de notre enquête de 2013. Certes, les ingrédients allergènes sont déjà mieux indiqués, mais qu'en est-il de la contamination croisée ?

Les étiquettes mentionnent de plus en plus lorsque le produit contient des ingrédients allergènes, mais les risques de contamination croisée ne sont pas toujours bien évalués ni mentionnés.

Qui dit avertissement ne dit pas nécessairement risque réel

Si la contamination croisée potentielle figure sur l’emballage, c'est plus parce que le fabricant veut se couvrir que parce qu'il a réellement constaté l'existence d'un risque. 61 des 85 étiquettes analysées (biscuits et soupes lyophilisées, etc.) affichaient un avertissement mais notre enquête a montré qu'il s'agit trop souvent d'une solution de facilité pour les fabricants. Ceux-ci indiquent que certains allergènes sont présents sur le lieu de production. Or, dans 5 cas seulement, le fabricant avait calculé le risque réellement encouru par les personnes allergiques. Dans la plupart des autres cas, le risque est donc peut-être réel, ou pas. De tels messages "superflus" inciteront certaines personnes allergiques à éviter divers produits – sans que ce soit nécessaire.

Aucune obligation légale, donc aucune garantie

L’absence de mise en garde contre les contaminations croisées ne garantit pas l'absence absolue de risque. Peut-être s'agit-il effectivement d'un produit "sûr", mais il se pourrait tout autant que le risque ne soit pas mentionné sur l'étiquette simplement parce que la loi ne l’oblige pas. Lorsqu’on les interroge, la plupart des fabricants répondent qu'il n'y a pas d'allergènes sur le lieu de production ou le risque existant est maîtrisé.
Cela met cruellement en évidence la confusion qu’une étiquette alimentaire peut entraîner pour les consommateurs allergiques. En effet, les fabricants n'appliquent pas tous les règles de la même manière, de sorte que les informations relatives aux allergènes deviennent peu fiables et inutilisables. Bref, que l’étiquette porte ou non un avertissement, les personnes allergiques peuvent difficilement s’y fier.


Imprimer Envoyer par e-mail