L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Régimes : attention santé

21 juin 2012
régimes attention santé

21 juin 2012

À l’approche de l’été, chacun y va de ses petits efforts pour retrouver la ligne. Les régimes à la mode sont légion, mais pas sans risque. Explications.

Lorsque l’on fait régime, les risques pour la santé sont bel et bien réels… et la reprise de poids quasi inévitable. Surtout si l’on désire maigrir par soi-même, sans suivi médical. L’analyse nutritionnelle des régimes (apports énergétiques, en protéines, glucides, lipides, vitamines et minéraux) est importante pour savoir où l’on va.

Les conséquences néfastes à garder à l’esprit

Selon le rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES), voici quelques-uns des risques liés aux régimes :
  • Quel que soit le niveau d'apport protéique, l'amaigrissement conduit à la perte de masse musculaire et donc à l’affaiblissement de la personne.
  • Les régimes sont également néfastes pour le capital osseux. On constate qu’une perte de poids de 10 % amène une diminution moyenne de 1 à 2 % de la densité minérale osseuse.
  • La reprise de poids concerne 80 % des sujets après un an et augmente avec le temps.
  • Les régimes hypoglucidiques sont fréquemment associés à des troubles digestifs passagers, comme la constipation liée à la baisse des apports en fibres.
  • Dans bon nombre de régimes, l'apport en protéines est supérieur à l'apport nutritionnel conseillé.
  • La plupart offrent un apport en fibre bien inférieur à ce qui est recommandé, parfois près de 10 fois moindre.
  • Dans plus de la moitié des régimes, le besoin en fer chez la femme n'est pas couvert et l’apport en sodium est trop élevé. Le taux de calcium chez l'adulte n'est couvert que dans un régime sur quatre.
  • L’apport en vitamines C, D et E peut aussi poser problème.
  • Il faut bien entendu se rappeler que ces conséquences néfastes pour l’organisme sont encore plus problématiques chez les groupes de population dits à risque comme les enfants, les adolescents, les femmes enceintes, les sportifs et les personnes âgées.

S’informer et bien choisir

D’après une étude finlandaise, multiplier les régimes s’accompagnerait inévitablement d’une prise de poids. Une analyse menée sur des jumeaux montrerait que ce constat serait indépendant de facteurs génétiques. Autant ne pas enchainer les cures d’amaigrissement.
Si vous désirez ou devez vraiment y passer, préférez un régime basé sur les recommandations nutritionnelles et suivi par un diététicien ou nutritionniste. En effet, un sondage mené par Nutrinet se dit peu favorable aux régimes restrictifs (Dukan, Cohen, soupe aux choux…), car ils sont considérés, par 40 % des sujets, comme efficaces uniquement à court terme.
Par contre, 76 % des personnes qui ont déclaré avoir suivi un régime basé sur les recommandations nutritionnelles globales édictées par le conseil supérieur de la santé, considèrent que ce régime a été efficace à long terme, et ont maintenu la perte de poids au-delà de 6 mois.

Bref, mieux vaut vous renseigner correctement avant de vous jeter dans les flammes de tous ces « brûleurs de graisse ». Pour cela, nous recommandons de vous adresser à un professionnel de la santé, diététicien ou nutritionniste. Vous trouverez également toute l’info sur ces régimes sur notre site internet.


Imprimer Envoyer par e-mail