L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

La dotation de l'Afsca revue à la hausse ? Enfin un signe positif !

29 mars 2018
résultats inspection

29 mars 2018
Ce vendredi, le gouvernement approuvera la proposition du ministre Ducarme d'accroître de 2 millions d'euros la dotation de l'Afsca. Une bonne nouvelle. Nous plaidions depuis des années pour l'augmentation des moyens dédiés aux contrôles alimentaires.

Le gouvernement Michel semble enfin entendre nos préoccupations. A maintes reprises, nous avons indiqué que les économies drastiques imposées à l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) n'étaient pas sans conséquences sur sa capacité de contrôle. Et donc que ces économies entraînaient un risque accru pour la sécurité alimentaire.

Ce vendredi, l'augmentation de la dotation annuelle de l'Afsca sera donc avalisée.

Un revirement prudent ?

En 2018, il était initialement prévu que l'Afsca réalise des économies supplémentaires, mais le scandale Veviba a finalement amené le gouvernement à considérer que de telles économies n'étaient pas sans effets. C'est pourquoi le ministre Ducarme, en charge de l'Agence, déposera demain sur la table du gouvernement une proposition visant à augmenter la dotation de l'Afsca de 2 millions d'euros.

Bien sûr, cela ne représente qu'à peine 10 % des 20 millions d'économies imposés précédemment à l'Afsca, mais nous espérons que cette dernière utilisera au mieux cet argent. Avec pour conséquences une meilleure sécurité alimentaire et une diminution des fraudes. Il s'agit là d'une mesure modeste, mais on peut néanmoins parler de rupture de tendance. Ce dont nous nous réjouissons.

Nous avions déjà sonné l'alerte après la crise du Fipronil

Lorsque la crise du Fipronil a éclaté à l'été 2017, nous avions déjà pointé un doigt accusateur vers les économies que le gouvernement Michel imposait à l'Afsca. Sa dotation a baissé de près de 20 %, ce qui représente un peu plus de 20 millions d'euros. Et cela a eu un impact direct sur le nombre de contrôles effectués par l'Agence: 11 000 de moins entre 2014 et 2016 !

En 2017, les moyens de l’Afsca ont encore été réduits, entraînant une diminution supplémentaire du nombre d’inspections. Nous avions à l’époque averti que cette politique d’économies se traduirait par plus de scandales alimentaires et de crises. Avec potentiellement un impact (négatif) important sur la sécurité alimentaire et des coûts significatifs pour les secteurs concernés. Nous avions malheureusement raison…


Imprimer Envoyer par e-mail