L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

De l’arsenic dans le riz: pas de panique

18 décembre 2014
arsenic riz

18 décembre 2014

En dépit de messages alarmants en provenance des USA, la présence minime d’arsenic dans le riz ne constitue pas un danger immédiat pour la santé. Toutefois, nous vous conseillons comme toujours d’adopter un régime alimentaire varié et équilibré, pour vous comme pour vos enfants.

Suite aux messages alarmants en provenance des USA, des doutes ont également été soulevés dans notre pays au sujet de la présence d’arsenic (un métal potentiellement toxique) dans le riz et les produits à base de riz. Ainsi, les boissons à base de lait de riz devraient-elles à tout prix être évitées chez les nourrissons, car elles seraient mortelles! D’après notre test, cette panique est toutefois infondée. Qui mange de façon variée et équilibrée ne court aucun risque et les produits à base de riz demeurent une bonne option pour les enfants allergiques au lait de vache. Toutefois, nous exigeons qu’une norme légale soit enfin approuvée au niveau européen. En effet, il ressort de notre test que certains produits flirtent quand même avec les limites de l’acceptable.

Besoin d’une norme légale

Certains groupes comme les enfants en bas âge et les femmes enceintes étant plus sensibles aux risques liés à l’arsenic, nous souhaitons insister pour qu’une nouvelle proposition européenne de norme légale soit traitée dans les plus brefs délais. Si nous appliquons les limites préétablies, nous observons en effet que cinq des 40 produits à base de riz testés par nos soins contiennent trop d’arsenic. 
Nous souhaiterions même que l’un des produits, les flocons de riz biologique de Holle pour la bouillie pour bébé, disparaisse du marché. Pour un enfant de quatre mois (pour lequel le produit est destiné) pesant environ 6,5 kg, l’administration quotidienne de différentes bouillies contenant ces flocons peut poser problème. Un risque superflu, selon nous.

Les métaux sont inévitables dans l’alimentation

A l’instar des autres métaux lourds comme le mercure, le cadmium ou le plomb, l’arsenic aboutit dans le sol, et par conséquent dans notre alimentation, tant de façons naturelles que suite à la pollution. Ces substances n’ont aucune fonction biologique et peuvent même s’avérer toxiques à grandes doses. La forme anorganique de l’arsenic peut ainsi occasionner des problèmes de santé, et dans des quantités (exceptionnellement) élevées, des cancers de la peau, de la vésicule et des poumons. A petite dose, cet arsenic est toutefois inoffensif : seules les personnes consommant du riz plusieurs fois par jour peuvent dépasser la limite acceptable. La variation est donc le mot d’ordre, y compris pour les nourrissons.


Imprimer Envoyer par e-mail