News

Non aux antibiotiques automatiques dans l’élevage !

18 novembre 2014
non aux antibiotiques

18 novembre 2014

A l’occasion de la Journée européenne d’information sur les antibiotiques, nous lançons, en collaboration avec l'organisation des consommateurs Européen BEUC,  une campagne pour demander aux institutions européennes de restreindre l’utilisation des antibiotiques dans l’élevage, afin d’endiguer la résistance.

Chaque année, pas moins de 25.000 personnes meurent à cause de l’antibiorésistance. Nous ne pouvons que répéter le conseil d’utilisation précautionneuse des antibiotiques pour l'homme autant que pour les animaux.

Bactéries résistantes aux antibiotiques dans votre viande

Notre campagne découle de tests effectués sur de la viande crue vendue dans 9 pays européens. En Italie, Espagne, Belgique, Allemagne ainsi qu’au Portugal et aux Pays-Bas, entre 72% et 98% des échantillons de volailles étaient contaminés par des bactéries résistantes aux antibiotiques. Les tests en Belgique ont par ailleurs révélés que 16 % des échantillons de viande de porc et 8 % des viandes de bœuf contenaient également ce type de bactéries. 

Les bactéries résistantes deviennent insensibles aux antibiotiques, ce qui veut dire que les infections seront plus difficiles à guérir. Les interventions chirurgicales ou la chimiothérapie sont déjà plus risquées qu’auparavant. 

Plus on utilise d’antibiotiques, plus les bactéries risquent de développer de résistance. Dès lors, leur utilisation inappropriée et surabondante dans l’élevage nous affecte par plusieurs canaux, y compris notre alimentation.  

Action européenne nécessaire

Si l’utilisation des antibiotiques pour stimuler la croissance est interdite dans l’UE depuis 2006, on administre toujours des antibiotiques aux animaux pour prévenir les maladies, même lorsque le troupeau entier est en bonne santé. Les nouvelles propositions actuellement débattues au Parlement européen devraient clairement interdire l’utilisation des antibiotiques sur les animaux sains. 
Bien que les États membres soient habilités à fixer leurs propres règles, il faut des lois à l’échelle européenne. C’est pour cette raison que nous lançons cette campagne pour demander à l'Europe de :


  • Restreindre l'utilisation des antibiotiques aux seuls animaux malades
  • Maintenir l’efficacité des antibiotiques les plus critiques en médecine humaine en interdisant l’utilisation dans les élevages des fluoroquinolones et des céphalosporines de dernières générations et en limitant l’utilisation pour les autres antibiotiques.
  • Réduire le besoin d'antibiotiques en améliorant les pratiques d'élevage, notamment au niveau de l'hygiène et des soins aux animaux.

Plus d'informations sur notre campagne ci-dessous: 


Imprimer Envoyer par e-mail