L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Le sucralose serait dangereux à des températures élevées

07 juin 2019

07 juin 2019
Une cuisson du sucralose (E995) au-delà de 120°C amènerait la formation de composés potentiellement nocifs dont certains seraient cancérigènes. Or, cet édulcorant artificiel est communément utilisé dans des produits chauffés à des températures élevées, tant dans l’industrie, qu’à la maison.

Le sucralose est un substitut de sucre que vous le connaissez sans le savoir. On le retrouve sous le nom Canderel, mais pas que. Cet édulcorant artificiel a un pouvoir sucrant 600 fois plus élevé que le sucre et presque le même goût. Il est donc utilisé dans bon nombre de recettes : produits de boulangerie, légumes ou autres. Or, sa cuisson amènerait la formation de composés potentiellement nocifs dont certains seraient cancérigènes. Prudence donc.

Instable à la cuisson

Les dernières recherches de l’Institut fédéral allemand d'évaluation des risques (BfR) mettent en avant la formation de composés potentiellement nocifs qui pourraient survenir lors d’une cuisson au-delà de 120 °C. Une température assez commune tant dans l'industrie de la transformation des aliments que chez vous, en cuisine.

A l’heure actuelle, il n’existe pas encore suffisamment de données pour pouvoir extraire des conclusions définitives quant à l’instabilité du sucralose lorsqu’il est exposé à des températures élevées et donc à sa nocivité. L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) est actuellement en train de réévaluer le sucralose, mais aucun avis récent n'a encore été publié. L’Association internationale des édulcorants (ISA), elle, réagit à ces résultats et défend son produit.

Le principe de précaution toujours de mise

Pour nous, il est essentiel d’évaluer les bénéfices à la lumière des risques que peut amener cet additif. A ce jour, les bénéfices sont contestés et les risques partiellement connus. Dans ces circonstances, mieux vaut appliquer le principe de précaution. Le gouvernement allemand recommande d’ailleurs aux consommateurs de ne pas chauffer les produits contenant du sucralose (E955), afin d’éviter la formation de substances nocives.

En attendant l’obtention d’informations plus complètes, nous vous invitons à suivre ces recommandations et à consulter notre dossier Sucres et édulcorants.

Vers notre dossier