L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Communiqué

Du Bisphénol A dans les tétines pour nourrissons ? Non, merci !

29 juillet 2021

Test Achats a effectué un test de détection de substances dangereuses sur 15 tétines, certaines en silicone, d’autres en caoutchouc. Les tétines pour bébé de 0 à 6 mois de la marque Dodie, achetées en pharmacie, contenaient une concentration élevée de Bisphénol A (BPA) (2,33 mg/kg) dans la collerette. L’organisation de consommateurs a alerté le SPF Economie et demande des normes plus contraignantes en Belgique pour protéger les bébés et jeunes enfants des perturbateurs endocriniens.

15 tétines en laboratoire

Un test de détection de substances dangereuses a été réalisé sur 15 tétines, certaines en silicone, d’autres en caoutchouc. Résultat ? Les tétines de la marque Dodie pour bébé de 0 à 6 mois achetées en pharmacie contenaient une concentration élevée de Bisphénol A (BPA) (2,33 mg/kg) dans la collerette. Ceci est d’autant plus choquant que l’emballage arbore fièrement la mention « 0 % BPA ». Cette substance est classée comme perturbateur endocrinien reconnu - donc toxique pour le développement des bébés et enfants - et considérée comme extrêmement préoccupante après une évaluation par l'agence REACh (responsable de l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des produits chimiques).

Une norme trop laxiste

L’Europe a interdit le Bisphénol A dans les jouets pouvant se retrouver dans la bouche des enfants ou dans les ustensiles et contenants entrant en contact avec la nourriture, notamment les biberons (concentration limite acceptée de 0,05 mg/kg). Mais les tétines ne rentrent pas dans ces catégories et ne tombent donc pas sous le champ d’application de ces règlementations. Seul le niveau de libération de BPA lors de l’utilisation de la tétine (migration dans la bouche via la salive) est dès lors règlementé. Consciente de cette lacune, l’Europe a toutefois annoncé qu'elle proposerait - dans le cadre de sa Stratégie durable dans le domaine des produits chimiques - des mesures législatives visant à garantir aux enfants le même niveau de protection contre les substances chimiques nocives contenues dans ces produits que celui qui existe pour les jouets. Certains pays, comme la France ou l’Autriche, ont déjà décidé d’aller plus loin que la règlementation européenne en interdisant purement et simplement cette substance des tétines et anneaux de dentition.

Une réaction décevante des autorités

La santé de très jeunes enfants étant en cause, Test Achats a immédiatement alerté le SPF Economie de ses constats pour qu’il retire le produit du marché via le système RAPEX et alerte ses homologues européens. Ce dernier a expliqué qu’il ne pouvait pas intervenir, les analyses de Test Achats ayant été menées sur base de la norme française plus stricte que la norme européenne applicable en Belgique. “Nous nous basons toujours sur la norme la plus sévère pour effectuer nos analyses et ce, d’autant plus lorsque la santé de jeunes enfants est en jeu” explique Julie Frère, porte-parole de Test Achats. “Nous estimons que le Bisphénol A n’a pas sa place dans des tétines pour bébés, et demandons au SPF Economie d’effectuer les analyses nécessaires sur celles de la marque Dodie pour vérifier qu’elles respectent à tout le moins la norme européenne. Nous demandons également à la Belgique d’adopter une norme plus contraignante interdisant purement et simplement la présence de cette substance dans les tétines”.

 

 

Dodie, le fabricant de matériel pour bébés, nous a envoyé la réponse suivante suite à l'article paru le 29 juillet 21 sur le site web de Test Santé.

Droit de réponse

  • Nous avons pris très au sérieux les résultats partagés par Test Achats dès réception le 18 Juin. 
  • Nous avons procédé à un blocage des produits visés en stocks, afin d’assurer un arrêt des ventes auprès des clients le temps que l’investigation soit menée. 
  • Nous avons lancé le jour même une investigation complète et des analyses auprès d’un laboratoire indépendant afin de déterminer l’origine de ce résultat en Bisphénol A et avons partagé nos conclusions le 5 Juillet avec Test Santé.

    Cette investigation complète a permis de mettre en lumière les points suivants :
  • Les sucettes Dodie® sont conformes aux réglementations en vigueur et ne présentent aucun danger pour les consommateurs.
  • Les tests de migration prouvent que les infimes traces de bisphénol A identifiées dans le bouclier de la sucette en question, ne migrent pas et ne peuvent donc en aucune manière être ingérées dans l'organisme.
  • La faible détection révélée par Test Santé (référence sucette A31 « Maman je t'adore, Papa Chéri », lot testé S28-19-A31) relève d'un cas isolé et ne s'applique donc ni à l'ensemble des sucettes « Maman je t'adore, Papa Chéri », ni à la gamme complète de sucettes Dodie®. 

Test Achat prend note de la réponse de Dodie. Toutefois, nous maintenons que le bisphénol A est une substance préoccupante qui n'a pas sa place dans un produit pour enfants. Par conséquent, nous continuons à préconiser une tolérance zéro pour le bisphénol A dans tous les produits pour enfants.

 

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.