L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Communiqué

Des produits dangereux en fibres de bambou toujours en vente

22 juin 2021

Depuis février 2021, les produits contenant de la fibre de bambou et de la mélamine sont interdits de vente. L’AFSCA doit contrôler le respect de cette interdiction. Or, le coup de sonde mené par Test Achats sur des produits destinés aux bébés et jeunes enfants montre que des produits interdits sont toujours disponibles sur le marché. L’organisation a transmis ses constats à l’AFSCA qu’elle appelle à renforcer ses contrôles.

Effet de mode … dangereux

Très à la mode, la vaisselle « en bambou » a vu le jour il y a quelque temps chez nous. Censée être moins toxique et plus écologique que la vaisselle en plastique, cette vaisselle en bambou avait bonne presse.  En réalité, certains de ces produits ne contiennent pas que du bambou mais des fibres de bambou combinées à deux substances nocives, la mélamine et le formaldéhyde, qui peuvent être libérées à des températures dépassant 70°C, lors du réchauffement au micro-ondes, par exemple.  

En février 2020 déjà, l’organisation sœur italienne de Test Achats publiait un test de 14 produits en fibres de bambou qui a révélé des problèmes de rejet de substances nocives. En 2020, le système européen d'alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux a répertorié 82 rapports faisant état de problèmes de migration excessive de substances à partir de matériaux de contact en bambou. En plus des problèmes potentiels de sécurité, ces produits prétendent parfois à tort qu'ils sont biodégradables et donc écologiques. Or, ce n’est pas le cas, vu qu’ils contiennent également du plastique.

 

Contrôles prévus

Les matériaux destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires doivent être évalués par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) avant d'être autorisés. Or, une telle évaluation n'a jamais été effectuée pour des produits constitués, entre autres, de fibres de bambou.  Ceci a amené la Commission européenne à clarifier les choses en février dernier : l’utilisation de fibres de bambou dans des matériaux en plastiques n’est pas autorisée et les produits de ce type mis sur le marché ne répondent pas aux normes européennes. La Belgique a fixé la date butoir du 2e trimestre 2021 pour renforcer ses contrôles et vérifier ainsi l’absence de ces objets du marché.

 

Encore sur le marché

Test Achats a mené l’enquête de son côté pour vérifier si la vente de ces produits avait bel et bien pris fin. Malheureusement, l’organisation de consommateurs a retrouvé plusieurs produits pour bébés/jeunes enfants pourtant interdits. De la vaisselle pour enfant vendue en ligne sur Sebio, Nature & Découverte[1], fruugo, smallable, ou l’armoire de bébé[2]. Mais également dans certains magasins physiques : des produits de la marque Lässig ou de la marque Ekobo.

 

Test Achats interpelle l’AFSCA

Test Achats a immédiatement transmis ses constats à l’AFSCA en lui demandant de renforcer ses contrôles. « Nous demandons une tolérance zéro pour la vente des produits contenant de la fibre de bambou et de la mélamime destinés en particulier aux jeunes enfants, et dès lors susceptibles de mettre leur santé en danger » détaille Julie Frère, porte-parole de l’organisation.

 

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.