L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Dossier

Cancer de la prostate

16 mars 2017
movember

À partir de 50 ans, le risque de cancer de la prostate augmente progressivement. Mais ne paniquez pas si on vous l’a diagnostiqué : en général, le pronostic est favorable, avec ou sans traitement. Prenez le temps de bien soupeser toutes les options.

Prévention

Pour diminuer les risques de cancer de la prostate, on recommande souvent d’éjaculer régulièrement et de manger sainement. Sans qu’il existe de réelles preuves scientifiques pour étayer ces préceptes. Il n’existe pas de comportement spécifique qui rendrait moins vulnérable. Même si un mode de vie sain est tout de même conseillé. 

Prévention

Exclusivité membre

Obtenez un accès exclusif à cet article

Devenez abonné et accédez à toutes les informations.

Temporairement gratuit pendant 1 mois, puis seulement 4,98 € par mois.


Je m'inscris et j'obtiens 1 mois d'accès gratuit