L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Coronavirus: 45% des Belges ont adapté leur quotidien

11 mars 2020

Presque la moitié des Belges ont déjà adapté un ou plusieurs aspects de leur vie quotidienne afin d’éviter une contamination au coronavirus. Plus alarmant est le fait que plus d’un Belge sur trois se sente trop peu ou pas informé au sujet du virus. Il est grand temps pour une communication sans ambiguïté.

Près de 90% des Belges suivent (en partie) les recommandations du SPF Santé publique au sujet du coronavirus: se laver régulièrement les mains, se couvrir la bouche et le nez lorsque l’on tousse ou éternue, éviter les contacts étroits avec les personnes malades, etc. C’est ce qui ressort de notre enquête auprès d'un échantillon représentatif de 1000 Belges entre 18 et 74 ans, réalisée entre le 5 et le 9 mars (nous avons reçu la plupart des réponses le 5 et le 6 mars). Parallèlement, plus d’un tiers des répondants se sent peu ou ne se sent pas informé au sujet du virus.

Impact sur la vie de tous les jours

45% des Belges, près de la moitié donc, disent avoir adapté leur vie quotidienne. Ils évitent les endroits bondés (28%), les voyages (23%) et les transports en commun (16%). 41% ont d’ores et déjà fait des achats afin de prévenir le virus: 32% des Belges ont acheté du désinfectant pour les mains, 8% se sont procurés un masque, et 9% ont acheté de plus grandes quantités de nourriture et d’eau pour la maison. 6 Belges sur 10 déclarent que le coronavirus a eu une forme d’impact sur leur situation financière.

Ce sont surtout les Bruxellois qui prennent ces recommandations au sérieux. C’est eux qui expriment la plus grande crainte d’être contaminés ou que l’un de leurs proches soit contaminé: 52%, contre 40% en Wallonie, et 42% en Flandre.

Les Belges dans le flou 

Le fait que les Belges prennent cette affaire au sérieux et suivent les recommandations est très positif. Mais notre enquête révèle qu’il y a un manque d’informations claires. Plus d’un répondant sur trois (38%) estime être peu ou pas informé au sujet du virus (transmission du virus, taux de mortalité, période d'incubation ...).

63% estiment par ailleurs que la communication de la part des médias au sujet du coronavirus est trop alarmiste.  La communication de la part du gouvernement est, quant à elle, jugée adéquate par presque la moitié des répondants, alors qu’un sur trois la trouve trop rassurante.

On retrouve environ les mêmes chiffres en termes de confiance dans les autorités pour contrôler efficacement la propagation du virus: 36% ont confiance, 35% n'ont pas confiance.

Plus d’informations claires, au plus vite!

Sur base de ces constats, nous demandons aux autorités publiques d’informer le plus régulièrement et correctement possible tous les citoyens sur les mesures prises par la Belgique. La nouvelle campagne lancée par le SPF Santé publique pour rappeler les mesures d’hygiène essentielles est une belle initiative. Quant aux médias, nous leur demandons d’adopter une communication cohérente et de ne pas chercher à créer la panique. 

Server Error