L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

La 5G ne provoque pas le coronavirus

31 mars 2020

Des messages inquiétants circulent sur internet prétendant que les symptômes du nouveau coronavirus seraient en fait la conséquence de l’exposition aux rayonnements 5G. N’en croyez rien, il s’agit d’une fake news.

De mauvaises langues sur internet prétendent que les graves détresses respiratoires ressenties par de nombreux malades sont provoquées par les rayonnements 5G plutôt que par le nouveau coronavirus. Ces rayonnements empêcheraient l’oxygène de se fixer à l’hémoglobine de nos globules rouges, provoquant une détresse respiratoire.

Pire encore, le virus n’existerait même pas. Il ne servirait qu'à dissimuler les dommages causés par la 5G. Ce n’est pas tout. Les vaccins actuellement recherchés seraient en réalité des puces qui seront implantées à la population pour la contrôler de manière permanente. N’accordez aucune foi à de telles divagations véhiculées sur les réseaux sociaux. 

Le coronavirus est bien réel

Le nouveau coronavirus, baptisé SARS-CoV-2, existe bel et bien. Des chercheurs sont parvenus à isoler son matériel génétique avant de le comparer avec d’autres de la même famille des coronavirus, comme les virus SARS et MERS datant d’il y a quelques années.

Ils ont ainsi pu démontrer que le virus a muté de façon naturelle et qu’il est impossible de le produire en laboratoire. Il ne s’agit donc pas non plus d’une arme de destruction massive échappée d’un laboratoire, comme le suggèrent certains messages. Découvrez dans notre dossier en ligne comment reconnaître les fake news.

VERS LE DOSSIER FAKE NEWS

Pas d'inquiétude concernant la 5G

Il n’existe donc aucun rapport entre la 5G et le coronavirus. Voilà qui est rassurant. Doit-on cependant s’inquiéter de la 5G pour d’autres raisons? Absolument pas! Les réseaux 5G se servent d’ondes radio, tout comme les réseaux 2, 3 et 4G, la radio et la télé.

De très nombreuses études scientifiques ont été réalisées au cours de ces vingt dernières années sur les possibles effets de ce type de rayonnements sur la santé. Dans leur ensembe, elles mènent à la conclusion qu’à court et moyen termes, il n’existe aucune preuve que le rayonnement des téléphones mobiles ou des pylônes aurait des effets sur la santé comme le cancer, des troubles du sommeil, la stérilité ou autres. Ce qui exclut également une hypothétique détresse respiratoire.

La téléphonie mobile n’existe, par contre, pas depuis suffisamment longtemps pour se prononcer à long terme, environ 50 à 60 ans. Cela nécessiterait des études supplémentaires. 

Consultez notre dossier pour en savoir plus sur la 5G, pour comprendre le pourquoi de tant de messages inquiétants circulant à son sujet et sur l’état de la situation en Belgique. 

VERS LE DOSSIER 5G

 
Server Error
Server Error