L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Voici pour qui - et quand - les masques buccaux sont réellement utiles

01 avril 2020
Pour qui et quand les masques buccaux sont-ils utiles ?

Les masques buccaux sont de plus en plus présents en rue, et les médias les évoquent également à maintes reprises. Malheureusement, il n’est pas rare que les informations se contredisent. Est-il sensé de porter un masque buccal et, dans l’affirmative, quel type de masque et quand ? Suivez le guide. 

Le coronavirus se transmet via les gouttelettes qui se libèrent dans l’air lorsqu'on éternue, tousse ou parle. On pourrait donc penser que n’importe quel masque est en mesure d’arrêter de telles gouttelettes. C’est toutefois loin d’être le cas. Le masque respiratoire offre une protection complète. Il est par contre strictement réservé au personnel hospitalier en raison de sa rareté. Le masque chirurgical, lui, n’écarte qu’une partie des gouttelettes. 

 

Une barrière contre la toux et les éternuements

 

Le masque chirurgical, tel que porté par les chirurgiens en salle d’opération, freine les grosses gouttelettes. Le masque forme une barrière physique. Il est donc conseillé pour les patients contaminés par le virus SARS-COV-2 ou présentant les symptômes d’une telle contamination, ainsi que pour les soignants à domicile.

 

Et pour les personnes saines?

 

Ces derniers temps, de nombreux avis contradictoires circulent à ce sujet. Ce que nous savons avec certitude, c’est qu’un masque chirurgical ne suffit pas, en soi, à empêcher une personne saine d’être contaminée par le virus. En effet, un tel masque ne bloque pas toutes les particules virales. Il n’épouse pas parfaitement la forme du visage. En outre, les trous dans le tissus sont si grands que les petites particules virales parviennent à les traverser.

 

Quoi qu’il en soit, une bonne hygiène des mains et la distanciation sociale sont nettement plus importants en termes de prévention. Les gouttelettes libérée lors de la toux, des éternuements ou des discussions peuvent en effet atterrir sur les poignées de porte, les tables, les claviers... Si vous les touchez alors que vous êtes une personne saine et que vous vous touchez ensuite le visage (ce qui arrive fréquemment de manière inconsciente), vous pouvez vous contaminer. 

 

Faux sentiment de sécurité

Si nous portions tous un masque, cela pourrait générer un faux sentiment de sécurité, de sorte que le mesures en matière d’hygiène des mains et de distanciation sociale pourraient être prises à la légère. Nous pourrions hélas en faire les frais et même entraîner une augmentation du risque de contamination. 

S’ajoute à cela le fait que de tels masques chirurgicaux doivent être réservés à ceux qui en ont véritablement besoin, comme les patients (supposément) contaminés et le personnel soignant en dehors de l’hôpital qui entre en contact avec de tels patients. 

A vos machines à coudre !

Et si vous sortiez (si ce n'est déjà fait) votre machine à coudre du placard ? Le SPF Santé publique a diffusé un message comprenant un modèle et un mode d'emploi afin de pouvoir réaliser soi-même des masques buccaux. Vous verrez que c'est en néerlandais, mais le patron et les photos sont très faciles à comprendre. Vous préférez en français? Cet autre site donne aussi de chouettes informations, qui sont également validées par le SPF Santé publique (descendez tout en dessous de la page et cliquez sur "téléchargez modèle et procédure". Il vous suffit ensuite d'enregistrer le pdf sur le bureau de votre ordinateur pour garder le modèle à portée de souris).

Ces masques sont certes de moins bonne facture que les masques chirurgicaux. Ils n'en constituent pas moins une barrière physique contre les grosses gouttelettes, et ils réduisent la probabilité que vous vous touchiez le visage avec les mains.

Si vous portez un tel masque, n’en respectez pas moins les règles en matière d’hygiène des mains et de distanciation sociale. Veillez toutefois à ce que le masque épouse les formes du visage et vous couvre le nez et la bouche. Lavez-vous immédiatement les mains à l’eau et au savon avant et après utilisation et ne touchez pas le masque avec les mains, uniquement les cordons.

Et pour le personnel hospitalier ?

Les masques respiratoires procurent une protection nettement supérieure. Ils filtrent en effet l’air inspiré et expiré et constituent une barrière contre les virus. De ce fait, la respiration avec ce genre de masque est aussi plus pénible. Il est donc pratiquement inutilisable au quotidien.
Ces masques offrent une protection uniquement s'ils sont utilisés correctement : il doit bien s'adapter à votre arête nasale et au contour de votre bouche. Il faut également le mettre et le retirer en respectant les normes d’hygiène. 
En ces temps de crise, les masques respiratoires se font rares. Il est donc important de les réserver au personnel soignant dans les hôpitaux où des patients contaminés sont soignés, et aux laboratoires où le matériel biologique de ces patients est analysé. 

Les deux sortes de masques buccaux

 

Exclusivité membre

Obtenez un accès exclusif à cet article

Devenez abonné et accédez à toutes les informations.

Temporairement gratuit pendant 1 mois, puis seulement 4,98 € par mois.


Je m'inscris et j'obtiens 1 mois d'accès gratuit
User name

Participer à la conversation

Participez à cette discussion en postant votre commentaire ou question dans la communauté Alimentation & santé .

 33 Commentaires

User name
POMPONIO AGNOLI
30-03-2020

Les livres emprunté à une bibliothèque publique peuvent-ils me contaminer ?

User name Moderator
Kelly | Modérateur
10-04-2020

Selon une étude récente, le coronavirus 24 heures sur du  carton et 2 à 3 jours sur des surfaces en plastique ou en métal en laboratoire. Donc effectivement cela est possible ^Kelly

User name
GUY COLIN
31-03-2020

Bonjour quelle est la durée de vie exacte pour le corona merci

User name
HENRI DE BUISSERET
31-03-2020

Les avis médicaux diffèrent dans des proportions énormes , ce qui me fait croire qu'ils répondent par habitude , sans trop réfléchir : j'ai entendu 3 heures , d'autres 3 jours , d'autres 5 ou 7 jours .

User name Moderator
Kelly | Modérateur
10-04-2020

Ma réponse reste la même pour vous, selon une étude récente, le coronavirus survit en fines gouttelettes dans l'air pendant 3 heures en laboratoire, 24 heures sur carton et 2 à 3 jours sur des surfaces en plastique ou en métal; le virus n'était plus viable sur cuivre après 4 heures. ^Kelly

User name
ELISABETH LOOS
31-03-2020

Il faut généraliser le port du masque puisque celui qui le porte protège l'autre.
donc, tt le monde protège tt le monde.

User name
CHANTAL VERDIN
31-03-2020

est il vrai que nous ne pouvons plus faire de visite immobilière j'ai un préavis , je suis en confinement mon préavis se termine fin juillet que puisse je faire merci

User name
ALAIN ROSMAN
31-03-2020

Bonjour,
Merci déjà pour ces informations.
Une autres questions concernant le coronavirus:
Que doit-on faire avec le courrier que le facteur nous apporte? Peut-on le "traiter" directement ou doit-on le mettre en "quarantaine"?

Merci d'avance pour vos réponses.

User name
PIERRE TYTGAT
31-03-2020
User name
CHRISTELLE GODFROID
07-04-2020

Les avis sur la durée de vie du virus sur les différents supports sont tellement divergents, que par sécurité, je déballe mes colis à l’extérieur et ne rentre qu’avec le contenu et pareil avec le courrier...
je déballe en mode « épluchage » comme une banane ( méthode d’infirmière pour le matériel stérile), dépose le contenu sans le toucher sur mon meuble d’entrée et jette directement l’enveloppe, carton, plastique dans ma poubelle extérieur... ensuite je me lave les mains puis je prends mon courrier sur mon meuble... je le traite, le classe puis je me relave les mains... c’est compliqué mais ça me parait être le mieux pour me préserver un Max !
Prenez bien soin de vous !

User name Moderator
Kelly | Modérateur
10-04-2020

Etant donné que le virus survit 24h sur du carton vous pouvez attendre 1 jour avant de traiter votre courrier. ^Kelly

User name
CATHERINE BOECKX
31-03-2020

il faut généraliser le port du masque comme en Autriche, où il est obligatoire pour faire ses courses; ou comme à HongKong où tout le monde en porte, limitant ainsi fortement la propagation du virus; si j'ai un masque sur la figure, non seulement je protège les autres mais je suis également protégée; voir aussi l'avis du médecin infectiologue Jean-Luc Gala (UCLouvain) et d'autres épidémiologistes (sur Le Monde) qui prônent le port du masque pour tous.

User name
PATRICK BAUDOIN
31-03-2020

Le 3 avril, il y aura 2 semaines que j'ai le nez bouché ou qui coule, j'éternue souvent, la gorge est douloureuse, j'ai un mal de tête constant et des courbatures à la nuque et aux épaules. En temps normal, je dors 5h/jour et là j'en suis à 10 ou 12.
D'après mon médecin traitant, j'ai une infection virale, mais je ne sais rien d'autre d'où ma question : peut-on avoir tous les symptômes du Covid-19 sauf la fièvre et les soucis respiratoires ?

User name Moderator
Kelly | Modérateur
10-04-2020

Les symptômes d’une infection au nouveau coronavirus sont la fièvre, la toux et la détresse respiratoire. Lors d’un examen radiologique, les médecins trouveront des signes d’une affection pulmonaire grave. Cela peut être fatal, surtout chez les personnes présentant un système immunitaire affaibli, comme les personnes âgées et celles qui sont atteintes d’une maladie chronique existante. On pense au diabète, aux maladies cardiovasculaires et aux maladies respiratoires. Plus d'infos sur notre site https://bit.ly/2VgWJix. ^Kelly

User name
OLIVIER GUISLAIN
31-03-2020

Pourquoi ne peut-on pas bénéficier de tests de dépistage du Covid-19 ?
Selon un gros labo d'analyses, il y a suffisamment de réactifs, mais le frein vient de la Santé Publique. Pourquoi ?

User name
BURLET DEWEZ
02-04-2020

Faut-il désinfecter les poignées de porte à chaque fois que l'on rentre de l'extérieur, notamment après avoir fait les courses?
Faut-il désinfecter le volant de la voiture?

User name
BURLET DEWEZ
02-04-2020

Faut-il désinfecter poignées de porte et volant de voiture lorsque l'on revient des courses?

User name Moderator
Kelly | Modérateur
03-04-2020

Nous vous remercions pour votre question. Même si vous désinfectez la poignée du caddy du magasin avant et après que vous le preniez, et que vous payez sans contact, vos mains peuvent véhiculer le virus à cause du paquet des aliments que vous achetez. Donc effectivement ce n'est pas une mauvaise idée. Plus d'infos sur les conseils pour faire ses courses sur notre site https://bit.ly/2JyT7Tp.^Kelly

User name
PATRICK VANDRESSE
03-04-2020

Les restrictions imposées sur la chloroquine (et autre hydroxychloroquine) me semblent très exagérées, en ce compris à titre prophylactique ! Pendant les trois premières années sur 30 passées professionnellement en Afrique j'ai régulièrement pris journellement un cachet de Nivaquine conseillé par la médecine en prophylaxie du palu, et je n'ai connu aucun effet secondaire, tout en sachant très bien qu'en consommer une plaquette entière pouvait être mortel ! Au moment où cette formulation est à peu près la seule disponible pour lutter possiblement contre le Covid19, sommes-nous à ce point devenu irresponsables pour ne pas en disposer si nous le souhaitons, plus encore pour que mon pharmacien ni même mon médecin ne puisse m'en délivrer ? J'y vois du pain béni pour les complotistes !

User name
JOAO SANTOS
07-04-2020

Bonjour, Le massage de la plante de pieds avec une huile végétal et 2 à 3 goutes de huile essentielle de Laurier noble aiderait à faire chuter la charge viral et à renforcer nos défenses , est ce vrai ?

User name
JEAN-PAUL EVERAERTS
07-04-2020

Quel est le temps de persistance des virus sur différentes matières ( papier, métaux, plastiques, tissus, billets de banque, touches de bancontact ) ?

User name Moderator
Kelly | Modérateur
10-04-2020

Le coronavirus survit en fines gouttelettes dans l'air pendant 3 heures en laboratoire, 24 heures sur carton et 2 à 3 jours sur des surfaces en plastique ou en métal; le virus n'était plus actif sur du cuivre après 4 heures.

Cependant, ce sont des conditions de laboratoire, dans des conditions idéales. Dans la réalité, on a affaire à des fluctuations de température, à l'humidité et à d'autres conditions qui ne profitent pas à un tel virus. Dans les situations de laboratoire, nous constatons que le nombre de particules virales diminue avec le temps. Moins il y a de virus, plus le risque d'infection est faible. Ce n'est donc pas parce que certaines particules virales pourraient encore être détectées dans des conditions de laboratoire après 2 à 3 jours que vous pouvez en avoir assez. Plus de recherche est nécessaire pour cela.

Par mesure de précaution, vous devez respecter les précautions générales d'hygiène, telles que le lavage des mains avec du savon et de l'eau (ou l'utilisation de gel à base d'alcool en l'absence de savon et d'eau) après avoir manipulé les emballages, par exemple, après le shopping. Essayez de toucher le moins possible la bouche, les yeux et le visage. Si nécessaire, nettoyez les surfaces affectées (comme le comptoir de cuisine et la table) avec du savon et de l'eau.

 

Il en va de même pour les billets de banque ou les clés d'un terminal de paiement: en théorie, il est possible que des particules virales y pénètrent, par la toux, les éternuements ou les mains d'une personne infectée (bien qu'il ne soit pas du tout certain qu'ils soient également suffisants pour vous infecter). Donc, par précaution, lavez-vous soigneusement les mains après les avoir touchées. C'est également la recommandation de notre article de 2007 (évidemment pas spécifiquement sur la couronne). Ou préférez le paiement sans contact: https://bit.ly/2VjNzlb ^Kelly

User name
BAUDOUIN LABRIQUE
07-04-2020

Vous ne parlez pas des ioniseurs et qui ont pourtant démontré (scientifiquement) leur efficacité entre autres par rapport à l'inactivation des virus !


voici les informations concernant l'ioniseur.
et le rôle salutaire des ions négatifs qu'il produit

Malgré le fait que l’ionisation est utilisée dans le monde médical,
c'est un aspect qui n’est jamais abordé dans les médias mainstream :
il a pourtant été découvert scientifiquement et depuis longtemps que les ions négatifs produits par des ioniseurs précipitaient les particules fines
grâce à ce qui est appelle le « vent ionique » :
les particules négatives de l'air sont attirées vers le sol par attraction électrostatique et en plus leurs effets indésirables sont désactivés :

« L'ionisation de l'air et l'attraction électrostatique permettent de recueillir les virus distribués par aérosol »
« l'infectivité des virus en aérosol a été fortement réduite de >97%, »
Tableau résumant l’action d’un ioniseur :

Cf. Le spectre d'intervention de l'ionisation en fichier joint issu du site www.etudesetvie.be de M; Benoît Loupe que je connais personnellement
et qui recourt à des standards de qualité les plus élevés

Voici une vidéo (prise sur le site précédent) qui montre qu’en très peu de temps, les particules fines quittent l’air ambiant
et donc désactivent les virus qui sont donc transportés par aérosol :
www.youtube.com/watch

Explication concernant le processus qui conduit à une très forte diminution de l’infectiosité :
« Il a été proposé que la réduction de l'infectiosité soit due à des espèces réactives de l'oxygène et à l'ozone,
par des réactions de peroxydation des lipides et des protéines qui peuvent endommager et détruire l'enveloppe lipidique et la capside protéique du virus.
En particulier, la peroxydation des protéines peut jouer un rôle clé dans l'inactivation des virus sans enveloppe,
tels que les adénovirus, les poliovirus et d'autres entérovirus comme les rota- et calicivirus.
Il est suggéré que les virus enveloppés perdent leur infectivité en raison de la peroxydation des lipides. »

« Le mécanisme exact de l'inactivation des virus par les ions négatifs n'a pas été démontré et doit être étudié plus avant.
Toutefois, dans une étude utilisant la génération d'ions négatifs et positifs, le virus de la grippe a été inactivé bien que le niveau d'ozone soit négligeable (0,005 ppm ou moins). »
« Nous concluons que cette technologie innovante offre un grand potentiel pour la collecte et l'identification des virus dans l'air ambiant. »
(Faisant référence à de nombreuses études, l’étude scientifique dont les extraits précédents ont été repris, a été faite sur des cobayes :
« L'ionisation de l'air affecte l'infectivité du virus de la grippe et empêche sa transmission par voie aérienne »
www.nature.com/.../srep11431)

N.B. Quid de la protection offerte par les meilleurs masques :
Lune des transmissions du virus se fait par inhalation d'aérosols infectieux et le port de masques protège certes de gouttelettes infectées,
mais pas complètement des aérosols infectés ! D’où l’intérêt majeur de l’ioniseur.
« Le masque d’isolation et le masque FFP2 ou N95. Le premier des deux est une protection assez commune utilisée dans le milieu médical.
Il couvre la bouche et le nez mais possède un taux de filtration non optimal.
"Ces masques ne sont pas complètement étanches et laissent passer de l’air. Les virus ou bactéries,
s’ils sont en aérosol, se trouvent dans des gouttelettes très petites qui peuvent flotter dans l’air. Il y a donc des risques", confirme le professeur Van Ranst. »
www.rtbf.be/.../detail_coronavirus-doit-on-porter-un-masque


N.B. Action personnelle :
En logique avec ce qui précède, nous avons acquis Il y a trois semaines, pour notre centre de santé et pour notre usage personnel deux ioniseurs
Nous en avons déjà observé plusieurs bénéfices :meilleur et plus réparateur sommeil, sensation de l’air de la montagne,
disparition des odeurs, fortement appréciés par nos chats qui privilégient les endroits traités pour dormir, disparition progressive d’une rhinite chronique…
J'avais convaincu ma mère alors handicapée (hémiplégie + angor) d'acquérir un ioniseur (l y A 35 ans).
Son état s'est ensuite fortement amélioré et elle a pu respirer normalement grâce à cet équipement.

Enfin, je pense que les ions négatifs produits par un ioniseur pourraient être judicieusement incorporés à l'air des respirateurs dans les services de soins intensifs...
Une autre proposition qui a été faite par un médecin est d'y insuffler de l'air chaud à une température qui tue les virus.
Qu'en pensez-vous ?

Je pense que sans tarder vu l'état sanitaire actuel, vous pourriez très judicieusement en parler dans votre prochain numéro...

Bien à vous,

Baudouin Labrique

www.autarcie.be

User name Moderator
Kelly | Modérateur
10-04-2020

Nous avons écrit un article sur notre site concernant les performances des purificateurs contre le coronavirus. Il en ressort que les puruficateurs d'air ne sont pas les meilleurs moyens de combattre la propagation du virus chez vous. Plus d'infos sur notre site https://bit.ly/34pcKqE. ^Kelly

User name
XAVIER PERSONNE
07-04-2020

Impossible de prendre une consultation chez un medecin specialiste. j'ai une douleur à la machoire et à l'oreille depuis 2 semaines. les prises de rendez vous seront possible à partir du 20 avril 2020.

User name
ARGIRO IOANNIDOU
07-04-2020

Je me trouve dans la même situation depuis une semaine. Je prends du paracetamol 1g pour calmer les douleurs, bains de bouche avec Isobetadine buccale et j’applique une goutte d’huile essentielle de tea tree sur la zone infectée. Soulagement et pas d’aggravation constatée.

User name
BRUNO PILLOY
08-04-2020

En Asie, tout le monde a un masque, on en trouve pour enfant ou adulte. Ici, on te suggère de bricoler ton masque,y en a pas pour toi. Grâce à nos dirigeants, c'est maintenant ici qu'on est en voie de développement...

User name
MARCELLE MEWISEN
08-04-2020

j'ai quatreving sept ans,je voudrais des masques pour promener mon chien,,,ne suis pas couturiére,mais ancienne bibraire,,,que faire ???

User name Moderator
Pol | Modérateur
10-04-2020

Bonjour,
Vous pouvez toujours vous procurer des masque en pharmacie et/ou chez votre médecin traitant. ^Pol

User name
LUCIEN LEONARD
09-04-2020

Dit simplement - selon les informations dont on dispose - pourquoi devons-nous tous porter le masque ? Quel type de masque ?
Notre humble avis.
Qui a répandu Covid19 dans le monde : l'homme.
Comment : en toussant, éternuant, parlant, touchant, se déplaçant, et notamment dans les espaces réduits des transports en commun, lors des rassemblements...etc...Bref, ce que nous savons tous.
Comment s'en prémunir ?
En s'équipant avec de coûteux masques FFP2...indisponibles ?
Et si depuis quatre semaines,dans l'attente de mieux (?) on avait plutôt opté pour le port systématique d'une barrière (le masque) à nos rejets par la bouche et le nez, qui avec les mains, sont les principaux propagateurs des virus dans l'environnement ? Les deux autres règles principales étant d'application : la distance sociale et la désinfection des mains, des objets environnants partagés, des moyens utilisés pour le transport, nos vêtements, nos achats...etc...
Ce qui n'a pas été assez considéré, et ne l'est toujours pas : c'est la nécessité d'assainir notre milieu de vie en ne le contaminant pas par nos rejets : en portant un masque.
Le masque FFP2 ne sert qu'à se préserver du virus. Et il n'est pas disponible !
Empêcher par le port d'un masque la dispertion du virus, est une marque d'attention et de respect, rassurante pour les autres et pour soi-même. Toute personne asymptomatique est potententiellement porteuse du virus et met en danger les autres.
Et ce, jusqu'à l'assurance offerte par un test ? La belle affaire de savoir que l'on n'est pas porteur du virus, si l'on n'a pas les anticorps protecteurs.prémunissant d'une contamination ultérieure.
Le mieux que l'on puisse faire actuellement est de porter le masque pour diminuer tant que puisse se faire, la quantité de virus que les porteurs potentiels qui s'ignorent, répandent autour d'eux...au lieu de les garder pour eux.
Quel masque : fait main à défaut d'autre, suivant les modèles agrées. Les tutos ne manquent pas. Et en respectant les strictes modalités d'usage et d'entretien.
La barrière élémentaire vaut mieux que rien. Assainir notre milieu de vie doit être l'objectif à atteindre par chaque citoyen, pour lui-même et pour les autres, et réciproquement..en l'imposant !
Et ce face aux graves carences de notre système de santé qui devait nous prémunir de cette catastrophe humaine.
Et si c'était une partie de la solution ?

User name
ABDELKHALEK EL DARISSI
10-04-2020

Je signale votre page qui diffuse une fake news sur les produits naturelles. Avez vous des preuves, des études que les produits naturels ne renforcent pas les défenses immunitaires et de ce fait puissent nous protéger contre le coronavirus?? Savez vous que certains hôpitaux étrangers traitent le Cancer avec une forte dose de Vitamine C en injection??
Nous sommes dans une situation ou même le corps médical ne peut plus nous aider puisqu'on nous renvoie chez nous en nous conseillant de prendre du paracétamol et de revenir si notre état s'aggrave. Ne trouvez vous pas normal que vu que nous devons nous débrouiller seul que nous nous retournons vers les produits naturels???

User name
ABDELKHALEK EL DARISSI
10-04-2020

Avez vous des preuves, une étude qui démontre que les produits naturels ne renforcent pas les défenses immunitaires et de ce fait ne puissent pas nous défendre contre le coronavirus? Lorsque nous avons des symptômes les hôpitaux nous renvoient chez nous et nous conseillent de prendre du paracétamol et de revenir seulement si notre état s'aggrave. en gros on doit se débrouiller seul. dans ce contexte ne trouvez vous pas normale que les personnes se tournent vers les produits naturels??

User name
JEAN HECK
10-04-2020

vous nous inondez de mails quasi quotidien. C'en est TROP. Envoyez-moi seulement ce qui correspond aux abonnements que je paie. ( Test achat et Test connect ) Merci.Vous tombez exactement dans les mêmes travers , que les entreprises que vous critiqué à juste titre.