L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Dossier

Pour des médicaments à prix abordables

07 novembre 2018
Guerissez l'industrie pharmaceutique

07 novembre 2018
Les prix demandés par les entreprises pharmaceutiques pour leurs médicaments ne sont pas soutenables pour notre système de soins de santé. Le remboursement de traitements efficaces pourrait s'en trouver compromis. Les pouvoirs publics doivent réagir pour briser cette spirale d’augmentation des prix.

Comment les prix sont fixés

Le fabricant détient le droit de vente exclusif pendant plus de dix ans lorsqu’il a commercialisé le médicament. Tant qu’il en détient le monopole, il parvient à faire payer très cher son médicament.

D’après un groupe de médecins américains spécialisés dans la leucémie chronique, qui a dénoncé il y a quelques années l’explosion des prix, la règle que semble appliquer l’industrie pharmaceutique est la suivante: on prend le prix du produit le plus récent ayant le même effet, et on le majore ou le minore de 10 à 20%... mais le plus souvent, ce prix est majoré. Très peu d’argument raisonnables sont avancés...

Le prix est encore négocié au niveau national. 

Quand un pays estime que le prix demandé pour un médicament est trop élevé, les entreprises accordent souvent une réduction, à condition que celle-ci reste secrète. Ce système des réductions de prix secrètes peut donner aux pays l’impression d’avoir fait une bonne affaire, mais ne peuvent pas le vérifier... Pour les pays, c’est « chacun pour soi ». Tous ces mystères aident les fabricants à se faire un maximum d’argent dans chaque pays.  

Certaines entreprises n’hésitent pas à profiter de leur position dominante pour faire chanter les pouvoirs publics. Rappelez-vous la tentative de chantage d’Aspen, l’entreprise qui a appliqué des augmentations de prix extrêmes pour « ne pas compromettre l’approvisionnement des patients belges »...

Les chiffres démontrent que les entreprises pharmaceutiques parviennent systématiquement à repousser nos limites. En 2016, l’INAMI a dépensé 1,69 milliard d'euros en médicaments à l’hôpital. Soit 700 millions d'euros de plus qu’en 2006, ce qui représente une hausse de 71% sur une période de 11 ans.

 

Imprimer Envoyer par e-mail