Dossier

Pharmacie familiale

14 mars 2016
pharmacie familiale

14 mars 2016

Votre armoire à pharmacie contient-elle tout ce qu’il vous faut pour les petits bobos et les premiers soins ? Pour soigner les petites blessures, les écorchures, les brûlures légères ou les piqûres d’insectes, ainsi que des maux sans gravité, tels les maux de tête ou d’estomac, que doit-on trouver en permanence dans votre pharmacie familiale?

 

Les médicaments indispensables

  • Antidouleur et antipyrétique: un simple antidouleur soulage rapidement les maux de tête, la fièvre, les douleurs musculaires, etc. Le paracétamol (Paracetamol Teva, Dafalgan, Pe-Tam…) est le meilleur choix, car il entraîne le moins d’effets secondaires et combat efficacement la douleur. Veillez à ne pas dépasser la dose recommandée et à ne pas prendre ce traitement plus de quelques jours. En cas d’inflammation (abcès dentaire, par ex.) ou de règles douloureuses, mieux vaut opter pour un anti-inflammatoire comme l’ibuprofène (Ibuprofen Teva, Nurofen...).
  • Antiseptique: le plus important face à une petite plaie ne nécessitant pas de consultation médicale, est de veiller à ce qu'elle soit propre. Laver la plaie à l'eau et, si nécessaire, avec du savon. Ce n'est qu'ensuite que vous pouvez, si vous le souhaitez, appliquer un antiseptique. Notre préférence va à la chlorhexidine en solution aqueuse (Cedium chlorhexidine, Hibidil…) ou à la polyvidone iodée, également à l'eau (Iso-Betadine, Iodex…). Mais veiller à ce que le plaie soit propre est bien plus important que l'application d'un antiseptique.

 

Les médicaments utiles pour soulager

  • Contre la diarrhée : la diarrhée banale surgit soudainement et dure quelques-uns jours tout au plus. Dans la plupart des cas, cela passe tout seul et aucun traitement n’est nécessaire, à part boire suffisamment pour éviter la déshydratation. Surtout les nourrissons, les petits enfants, les personnes âgées et les personnes avec des affections chroniques telles que le diabète, courent le risque de déshydratation. Dans ces cas, les solutions de réhydratation buccales peuvent aider. Un médicament à base de loperamide (Loperamide EG, Imodium) peut également offrir un soulagement pour une période aussi courte que possible. Mais ce n’est toutefois pas indiqué pour les enfants de moins de 6 ans, les femmes enceintes ou allaitantes. Mieux vaut alors demander conseil au médecin.
  • Contre les maux d’estomac, le brûlant ou le reflux: si la diète et les mesures d’hygiène sont sans effet, un antiacide (ex. : Maalox Antacid, Riopan) peut procurer un certain soulagement.
  • Sérum physiologique ou solution saline: pour nettoyer les yeux et les paupières et atténuer l’irritation provoquée par une saleté dans l’œil par ex. Ils servent aussi à nettoyer les fosses nasales.

 

Accessoires et pansements

  • Un thermomètre.
  • Des compresses stériles, pour couvrir des brûlures par exemple. Choisissez un emballage individuel, car une fois ce dernier ouvert, la compresse ne reste pas stérile
  • Des compresses froides (Coldpack) pour éviter le gonflement en cas d’entorse, apaiser des démangeaisons, etc.
  • Des bandes de gaze, pour couvrir une plaie ou pour maintenir une compresse stérile
  • Des bandes élastiques pour les articulations.
  • Des épingles de sûreté ou des attaches à crochets pour maintenir les bandages.
  • Des sparadraps.
  • Des steristrips pour les petites coupures ne nécessitant pas de point de suture.
  • Des ciseaux à bouts arrondis (les bouts pointus peuvent blesser)
  • Une pince pour enlever les échardes ou les dards d’abeilles et de guêpes. Éventuellement une pince à tique
  • Guide des premiers soins

 

Gérez bien votre armoire à pharmacie

  • Conservez les médicaments hors de la portée des enfants et gardez à l’esprit que nombre d’affections guérissent spontanément.
  • Conservez-les à l’abri de la lumière, dans un endroit frais (15 à 22°C) et sec (certains médicaments doivent être conservés au frigo).
  • Conservez toujours l’emballage d’origine et sa notice, afin de connaître la date de péremption, la posologie, les effets secondaires, etc.
  • Vérifiez régulièrement si la date de péremption n’est pas dépassée. Si c’est le cas, le médicament est moins efficace.
  • Évitez l’automédication prolongée! Si les troubles persistent ou si de nouveaux symptômes apparaissent, consultez votre médecin.

 

Evitez le pire et suivez des cours de premiers secours

La plupart des accidents surviennent à la maison. Vous et votre famille avez tout avantage à ce que quelqu'un dans la maison puisse administrer les premiers soins en temps voulu. Si vous souhaitez suivre un cours, vous pouvez le faire à la Croix-Rouge. En Flandre, c'est gratuit, en Wallonie et à Bruxelles, il ne coûte que 25 €. Cette formation sera surtout bénéfique à ceux qui vivent avec des personnes plus vulnérables, comme les petits enfants ou les personnes âgées, et peut même sauver des vies.

 

Numéros de téléphone utiles

  • Centre Anti-Poisons : 070 245 245
  • Service médical d'urgence et pompiers : 100
  • Police fédérale : 101
  • Numéro d'appel européen de secours : 112
  • Centre des grands brûlés : 071 448 000
  • Médecins de garde : 1307
  • Pharmacies de garde : 0900 105 00

Imprimer Envoyer par e-mail