L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Alli : graves problèmes hépatiques signalés

28 septembre 2011 Archivé
alli

28 septembre 2011 Archivé

La plupart des médicaments pour maigrir ont été retirés du marché ces dernières années. Est-ce à présent au tour de l’Alli et du Xenical ?

La pilule d’amaigrissement Xenical de la firme Roche (avec pour substance active l’orlistat 120 mg, uniquement disponible sur prescription médicale) est depuis longtemps déjà sur le marché. Depuis mai 2009, le même médicament, mais plus faiblement dosé (60 mg), est disponible en vente libre en pharmacie en Belgique, sous le nom de “Alli”  (par GlaxoSmithKline). Nous avons toujours été opposés à la vente libre de ce produit. À juste titre, semble-t-il à nouveau.

Effets secondaires au niveau du foie ?

On savait que l’orlistat pouvait entraîner des problèmes hépatiques mais, le plus souvent, ces effets secondaires étaient limités. A plusieurs reprises pourtant, ce sont des problèmes graves qui ont été signalés. Selon l’Agence européenne des médicaments, 21 signalements pour le Xenical ont été enregistrés au total, dont quatre particulièrement graves. Une personne est décédée suite à une défaillance hépatique, une autre a dû subir une transplantation du foie, une troisième a contracté une hépatite et une troisième a développé une hépatite et chez une quatrième une hépatite existante s’est aggravée. On ne peut affirmer avec certitude que ces problèmes ont bel et bien été occasionnés par l’orlistat, mais cette hypothèse ne peut être écartée. En ce qui concerne l’Alli, en vente libre, neuf cas de problèmes hépatiques graves ont été signalés ces dernières années.

Marketing et pharmaciens

L’Agence européenne des médicaments estime que ces cas doivent toutefois être mesurés à l’aune du nombre élevé d’utilisateurs. En quelques années seulement, pas moins de 11 millions de patients ont eu recours à l’Alli. Étant donné que la publicité est autorisée pour les médicaments en vente libre, il était évident que ce produit allait devenir un best-seller. Notre enquête menée parmi les pharmaciens  en 2010 démontrait déjà que nombre d’entre eux n’hésitaient pas à vendre l’Alli à des personnes qui n’entraient pas du tout dans les critères pour y avoir recours.

L’Agence européenne des médicaments en lice

L’Agence européenne des médicaments procède actuellement à une analyse approfondie des effets de l’orlistat sur le foie. Elle décidera ensuite si le médicament peut rester ou non sur le marché et, dans l’affirmative, sous quelles conditions.

Son homologue américain, la Food and Drug Administration (FDA), a décidé voici plus d’un an d’adapter l’information aux patients, en raison de l’effet secondaire grave possible. A l’époque, nous avions même interpellé notre ministre de la Santé publique ainsi que l’Agence européenne des médicaments. En Europe, les problèmes hépatiques sont certes mentionnés sur la notice parmi les effets secondaires graves, mais sur la base des données récentes, une nouvelle évaluation des risques s’impose.

GSK reste muet

GlaxoSmithKline (GSK) fournit via le site web www.alli.be de plus amples informations au sujet du programme Alli permettant de perdre du poids. A notre grand étonnement, le site web est même mentionné sur la notice et l’emballage, ce qui est  très  inhabituel. On pourrait donc s’attendre à ce que le site en question fournisse les informations les plus récentes, comme la nouvelle évaluation par exemple. Toutefois, fournir ce genre d’informations pertinentes aux utilisateurs n’est manifestement pas du goût de GSK.

Quid maintenant ?

Les utilisateurs souffrant de symptômes pouvant évoquer des problèmes hépatiques (peau et yeux jaunâtres, démangeaisons, douleurs à l’estomac et foie sensible) doivent arrêter la prise du médicament et signaler tous les effets secondaires à leur médecin ou pharmacien, ou encore via le formulaire de signalement des plaintes disponible sur le site internet de Test-Achats.

 

Etant donné l’efficacité limitée de l’orlistat et les soupçons d’effets secondaires graves, on est en droit de se demander quelles justifications il y a à maintenir la commercialisation d'Alli et de Xenical. Quoi qu’il en soit, l’amincissement n’est pas une question de médicament. C’est surtout une approche à long terme qui nécessite de la persévérance. 


Imprimer Envoyer par e-mail