L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Les antibiotiques plus chers à partir du 1er mai

27 avril 2017
prix antibiotiques

27 avril 2017
Une cure d’antibiotiques vous sera bientôt prescrite? Dans ce cas, il se peut que vous ayez à débourser deux fois plus à partir du 1er mai. La ministre De Block entend ainsi réduire la surconsommation d’antibiotiques dans notre pays. Cependant, nous avons nos réserves en la matière…

À compter du 1er mai, les antibiotiques seront deux fois plus chers. C’est l’une des nombreuses mesures élaborées par la ministre De Block pour contrer la surconsommation et l’utilisation inefficace de certains médicaments. Avec cette mesure pour les antibiotiques, la ministre De Block cible à nouveau le patient, tandis qu’à nos yeux, ce sont surtout les médecins qui devraient être interpellés. En effet, ce sont eux qui prescrivent et délivrent ces antibiotiques. 

Le Belge a trop souvent recours aux antibiotiques

Chaque année, 1000 traitements par antibiotiques sont prescrits chaque année par 1000 habitants, sans compter l’ensemble des traitements en milieu hospitalier. C’est nettement plus que dans les autres pays européens. Nous avalons trop d’antibiotiques alors que ce n’est pas nécessaire. Et c’est néfaste, car moins vous ingérez d’antibiotiques, plus ceux-ci sont efficaces lorsque vous en avez vraiment besoin. Les antibiotiques sont uniquement importants en cas d’infections bactériennes graves. Ils sont sans effet sur les infections qui guérissent d’elles-mêmes, ni sur les infections d’origine virale telles que grippe, diarrhée ou refroidissement.
Si vous prenez des antibiotiques alors que ce n’est pas nécessaire, vous favorisez la résistance. Les bactéries dans votre organisme construisent progressivement une défense contre les antibiotiques et ceux-ci deviennent plus résistants. Les bactéries s’adaptent de façon telle que l’antibiotique ne peut plus en venir à bout, pas plus que ses variantes. Toutefois, plus la consommation d’antibiotiques est élevée, plus la résistance se développe. Lorsque vous en aurez réellement besoin, ces antibiotiques s’avéreront alors inefficaces.

Comportement problématique en matière de prescriptions

Au travers de cette nouvelle mesure, la ministre De Block entend attirer l’attention du patient sur cette résistance croissante. Le patient devra désormais débourser davantage pour les antibiotiques. L’INAMI remboursera moins. Pour l’Amoxicilline 500 mg 16 comprimés par exemple, vous payez actuellement 0,75€ de votre poche, mais à partir du 1er mai, il vous en coûtera le double.
Bien que nous ne puissions que saluer le fait que la surconsommation d’antibiotiques soit prise à bras-le-corps, nous estimons que la ministre De Block se trompe à nouveau de cible. Les antibiotiques vous sont en effet prescrits par un médecin. Dans notre pays, la surconsommation d’antibiotiques est une question épineuse depuis plusieurs années déjà. Plutôt que d’augmenter le prix pour le patient, mieux vaut aborder le problème de manière plus efficace. 

Selon nous, les médecins qui prescrivent trop d'antibiotiques devraient être surveillés de près. Ils devraient obligatoirement suivre une formation intensive, et éventuellement perdre leur accréditation en l’absence d’amélioration. Nous plaidons depuis des années pour un système de mesure de qualité des soins délivrés par les médecins (généralistes), dont les résultats seraient transparents.


 

Imprimer Envoyer par e-mail