News

Nasafytol : et non, l’efficacité de ce complément contre la COVID-19 n’a pas été prouvée

04 avril 2022
nasafytol

La semaine dernière, les médias ont présenté une étude belge selon laquelle le complément alimentaire Nasafytol aurait un effet bénéfique sur les patients hospitalisés pour la COVID-19. Un exemple parmi tant d’autres de conclusions hâtives qui font les gros titres.

Nasafytol

La semaine dernière, des journaux dont L'Écho et La Meuse ont fait état d’une étude belge qui a été menée entre avril et octobre 2021 sur différents sites du groupe hospitalier CHIREC. Il en ressortirait que le médicament Nasafytol présente un effet bénéfique sur la durée d’hospitalisation et la gravité des symptômes des patients hospitalisés pour la COVID-19.

Nasafytol est un complément alimentaire à base de curcuma, vitamine D3 et quercétine (il s’agit d’un antioxydant naturellement présent dans certains aliments végétaux).

Les chercheurs ont comparé des sujets hospitalisés qui, en plus du traitement standard, ont pris du Nasafytol (groupe 1) ou un supplément de vitamine D (groupe 2). Selon les chercheurs, les résultats étaient « indubitablement » positifs :

  • Au sein du groupe 1, 76 % des patients ont pu quitter l’hôpital après 7 jours, contre 42 % seulement dans le groupe 2.
  • La gravité des symptômes diminuait plus rapidement dans le groupe 1 que dans le groupe 2.
  • Aucun patient du groupe 1 ne s’est retrouvé en soins intensifs, alors que l’on en comptait 4 dans le groupe 2.
  • Le groupe 1 ne comptait aucun décès, tandis que le groupe 2 en comptait 2.

Mais pourquoi faut-il prendre cette nouvelle avec des pincettes ?

Cette information est uniquement fondée sur le communiqué de presse du centre de recherche qui a mené cette étude. Or, celle-ci n’a pas encore été publiée dans une revue scientifique. Par conséquent, elle n'a pas encore fait l'objet d'un examen critique de la part de pairs extérieurs à l'étude.
 
En outre, cette étude a entièrement été financée par le laboratoire Tilman S.A. Nous ne pouvons donc pas croire les yeux fermés cette conclusion plutôt optimiste. 

Le communiqué de presse ne fournit qu’une brève description de la manière dont l'étude a été réalisée. Sur www.clinicaltrials.gov (un registre où les scientifiques expliquent leurs projets de recherche à l'avance), quelques détails supplémentaires s’y retrouvent. On peut déjà y remarquer que l’étude présente certaines failles. Par exemple :

  • Seuls 49 sujets ont pris part à cette étude.
  • Il ne s’agit pas d’une étude « en aveugle », ce qui signifie que tant les cliniciens que les participants connaissaient les traitements propres à chacun (Nasafytol ou uniquement de la vitamine D). Il s’agit là d’une grande faille au sein de l’étude. La recherche nous a appris que les attentes des participants peuvent réellement fausser les résultats d'une étude. Il en va de même pour les chercheurs qui pourraient être influencés.

Il se pourrait aussi que la prise de Nasafytol ne fasse aucune différence et que les résultats ne soient que le fruit du hasard. Les informations disponibles dans le communiqué de presse ne nous permettent pas d'estimer cette probabilité.

Aucune raison donc de se ruer sur ce médicament

Conclusion : non, cette étude ne prouve absolument pas que ce complément alimentaire présente des effets bénéfiques lorsque l'on souffre de COVID-19 et qu'on se retrouve à l'hôpital.

Ne comptez pas non plus sur ce produit pour vous éviter une hospitalisation. La publicité prétend que ce complément alimentaire est bon pour votre immunité. Cette allégation repose sur la présence de vitamine D et d'extrait de curcuma. Pour comprendre pourquoi vous devriez également prendre cette allégation avec des pincettes, lisez notre dossier « Compléments alimentaires pour plus de résistance et de vitalité ».