News

Besoin d’un pharmacien de référence?

04 octobre 2017
pharmacien de référence

04 octobre 2017
Si vous souffrez d’une maladie chronique, votre pharmacien vous proposera sans doute que vous le désigniez comme pharmacien de référence. Ce n’est pas une mauvaise chose, mais cela ne vous offrira aucune valeur ajoutée s’il effectue déjà son job comme il se doit.

Le concept de « pharmacien de référence » a officiellement été introduit début octobre 2017 via une campagne à grande échelle. Tout porte à croire que vous avez intérêt à en désigner un si vous voulez continuer à bénéficier des meilleurs soins de votre pharmacien. Ceci dit, cette possibilité ne sera quoi qu’il en soit pas proposée à tout un chacun, vous devez être atteint d’une maladie chronique. Qui plus est, la tâche que l’on impute à cette fonction fait en réalité d’ores et déjà partie de l’ensemble des tâches d’un pharmacien.

Quel est le but?

Il s’agit d’un pharmacien attitré qui vous conseille et vous accompagne dans l’utilisation de vos médicaments. Ce dernier élaborera également un schéma de médication, en d’autres termes un aperçu des médicaments que vous prenez, avec une indication de la raison, du timing et de la manière avec laquelle vous les prenez. Il vous demandera ensuite l’autorisation de pouvoir partager ces données avec d’autres prestataires de soins et se concertera avec eux en cas de besoin. Il n’est pas certain qu’on vous proposera de le faire à votre place. Les pharmaciens de référence doivent principalement se focaliser sur les personnes pour lesquelles un suivi peut être utile: soit celles qui souffrent d’une maladie chronique, prennnent différents médicaments contre une maladie chronique ou ont besoin d’un accompagnement particulier au niveau de leur médication pour un raison spécifique.

Comment cela fonctionne-t-il?

Le pharmacien vous fera signer une convention. Cela ne signifie pas pour autant que vous êtes alors dans l’obligation d’acheter systématiquement chaque médicament auprès de ce pharmacien. Il vous est également loisible de mettre un terme à tout moment à la convention et d’opter pour un autre pharmacien de référence ou encore décider que vous n’en avez plus besoin. 
Les pharmaciens de référence sont rémunérés pour cette fonction. Pas directement par vous, mais par la caisse d’assurance-maladie: aussi longtemps que la convention n’est pas rompue, ils perçoivent près de 32€ d’honoraires par an. 

Regardez plus loin que le bout du nez

Lorsque vous signez une convention, vous déclarez être automatiquement d’accord au sujet du partage de vos données de santé par voie électronique. Concrètement, chaque pharmacien auprès duquel vous achetez un médicament pourra consulter votre «dossier pharmaceutique partagé». Par ailleurs, vous ouvrez vos données médicales à chaque prestataire de soins qui vous traite en Belgique et qui fait partie d’un système d’échange (il peut s’agir d’un pharmacien, de votre médecin de famille, d’un spécialiste à l’hôpital, d’un infirmier à domicile...) Votre consentement vaut également pour les prestataires de soins qui s’affilieront dans le futur à un tel système d’échange (kinésithérapeutes, dentistes...) Il est dès lors crucial que vous compreniez toute la portée de cette autorisation. Consultez le dossier dans lequel nous approfondissons ce point : "Vos données médicales en ligne

Il est à nos yeux important que les pharmaciens informent correctement les clients au sujet de ce consentement obligatoire.
Une valeur ajoutée aléatoire
Si votre pharmacien fait correctement son job, rien ne change ou presque en pratique. Les tâches du pharmacien de référence, désignées comme nouvelles dans la campagne, font en effet partie depuis longtemps de son paquet de tâches. Le pharmacien joue déjà un rôle important en tant que prestataire de soins de première ligne, comme conseiller sur le plan des médicaments. Si vous êtes satisfait de votre pharmacien, vous pouvez donc lui octroyer un petit extra financier de quelque €30 par an. 
Même si vous avez expressément besoin d’un accompagnement supplémentaire sur le plan de votre consommation de médicaments, vous pouvez envisager de signer la convention, car dans ce cas, vous avez quelque chose en main vous permettant d’exiger ce à quoi vous avez droit. 

Suivi strict requis 

Par le passé, nous avons malheureusement déjà constaté dans le cadre de différentes enquêtes que les pharmaciens ne prennent pas tous leur rôle de conseiller au sérieux. Il nous paraît dès lors nécessaire de veiller strictement à ce que le pharmacien de référence exécute comme il se doit sa fonction et de prendre des mesures (financières) si tel n’était pas le cas.

Il serait bon en même temps de s’assurer que ce concept est bel et bien présenté aux personnes qui en ont réellement besoin. En effet, la description du groupe-cible dans la réglementation est relativement vaste. Un pharmacien peut dès à présent vous proposer de devenir votre pharmacien de référence dès lors que vous prenez un seul médicament pour une maladie chronique et que vous achetez quatre médicaments remboursés différents sur prescription auprès de ce même pharmacien durant la même année. Supposons que vous preniez un médicament contre l’hypertension et que vous vous voyez temporairement prescrire un antibiotique après une intervention, un anti-inflammatoire et un anti-acide et que vous ayez besoin au cours de la même année de gouttes pour une infection oculaire: dans ce cas, vous remplissez officiellement les critères, alors que vous ne faites peut-être pas partie du groupe-cible.

Enfin, cela ne peut pas nécessiter des moyens supplémentaires. Nous insistons pour que la rémunération pour la fonction de pharmacien de référence demeure dans le budget global existant non seulement pour cette année, mais aussi pour les années à venir.


Imprimer Envoyer par e-mail