L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

La prise d’IPP inutile dans environ la moitié des cas

05 mars 2020

Plus de deux millions de Belges prennent des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), dont l’usage n’est pas indiqué dans la moitié des cas. Soit parce que cela ne répond pas à leur problème, soit parce qu’ils les prennent plus longtemps que nécessaire. Cela coûte cher à notre sécurité sociale et leur usage prolongé n’est pas toujours sans risques.
Exclusivité membre Test Santé

Obtenez un accès exclusif à cet article

Offre unique.
1 mois d'accès gratuit à toutes les informations.

  • Le magazine bimensuel Test Santé, avec les conseils, des astuces, tous les résultats des tests produits et les articles,
  • Un accès complet au site web de Test Santé,
  • Promo : 1 mois d’accès GRATUIT (1ère magazine inclus),
  • Après cela, seulement 4,98 euros par mois.

Je m'inscris et j'obtiens 1 mois d'accès gratuit