L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Médicaments contaminés par une substance cancérogène : pourquoi ce silence de l'AFMPS ?

12 juillet 2018

12 juillet 2018
Certaines spécialités à base de valsartan sont contaminées par une substance cancérogène. L'Agence fédérale des médicaments (AFMPS) a rappelé les produits incriminés, mais n’a pas fourni d'info complémentaire. Pourquoi traîne-t-elle tant à informer et conseiller le grand public, et pas seulement les médecins et pharmaciens ?

L'agence européenne des médicaments (EMA) a fait savoir le 5 juillet que du valsartan produit en Chine avait été contaminé par de la NDMA, une substance cancérogène. Le valsartan est une substance active surtout utilisée dans la prise en charge de l'hypertension artérielle.

Dans notre pays, les spécialités contenant du valsartan des marques Sandoz et EuroGenerics (EG) ont été immédiatement rappelées comme il convient dans pareil cas, mais sans la moindre explication à destination du grand public. Les spécialités contenant du valsartan d'autres producteurs demeurent disponibles sur le marché. L'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) est au courant du problème depuis une semaine, pourquoi n'en informe-t-elle pas les patients belges ?

Pas d'infos de l'AFMPS

La contamination est probablement intervenue lors d'une modification du processus de production dans une usine chinoise. C'est l'usine elle-même qui a découvert l'impureté bien que, de source fiable, le processus de production ait été modifié en 2012. Apparemment, le problème se pose depuis longtemps. Et pour un médicament qui est pris chaque jour et durant des années pour soigner une affection chronique !

Dans toute l'Europe, des spécialités contenant du valsartan de cette usine ont été rappelées, provoquant beaucoup de confusion chez les patients. Des milliers de patients sont impactés, mais ne sont pas informés. On aurait à tout le moins attendu de la part de l'AFMPS un communiqué de presse, de manière à ce que le patient belge soit au courant du problème et des éventuelles démarches à prendre. Mais du côté de l'Agence, c'est le silence. En France et en Allemagne, une communication a directement été adressée au grand public. Pourquoi pas chez nous ? Nous exigeons que l'AFMPS communique clairement et rapidement sur le sujet. 

Ne stoppez pas comme cela votre traitement

L'Agence européenne des médicaments a annoncé entre-temps ne pas se limiter à analyser les produits impactés, mais également contrôler si du valsartan d'autres usines est aussi contaminé. Toute cette histoire fait surgir de sérieuses questions quant aux contrôles de qualité des médicaments, d'autant plus si le problème date d'il y a six ans déjà.

En attendant, de nombreuses questions demeurent : quels produits sont impactés ? Quel est le plan d'action de l'AFMPS ? Quand l'Agence va-t-elle informer le grand public ? Quelles démarches va-t-elle entreprendre ? Etc.

Si vous prenez un médicament contenant du valsartan, ne stoppez en tout cas pas cette prise de votre propre initiative, mais faites part de votre inquiétude à votre médecin. Celui-ci vous prescrira éventuellement une médication alternative.


Imprimer Envoyer par e-mail