News

Varicelle et vaccination: non à la désinformation

18 mai 2011 Archivé
varicelle

18 mai 2011 Archivé

La varicelle est une maladie habituellement bénigne et une vaccination systématique des enfants n'est actuellement pas recommandée. Mais Sanofi Pasteur MSD incite à la vaccination.

Actuellement, la vaccination systématique des enfants contre la varicelle n’est toujours pas recommandée chez nous (ni dans la plupart des autres pays).
Comme le rappelle un rapport de 2010 du Centre féderal d'expertise des soins de santé (KCE), il y a encore nombre d’incertitudes sur l'utilité d'une vaccination systématique contre la varicelle.
Ainsi, il n'est pas exclu que la vaccination des enfants débouche sur un accroissement des cas de varicelle dans les tranches d'âge plus âgées (chez qui la maladie est plus dangereuse) ou sur plus de cas de zona chez les adultes.
En d'autres termes: sur la base des données et connaissances actuelles, une vaccination systématique des enfants ne serait pas nécessairement une bonne chose, car cela pourrait engendrer plus d'effets négatifs que de bénéfices en termes de santé publique.

Sanofi Pasteur MSD n'en a cure

Déjà en 2007, nous avions dénoncé le site internet www.varicelle.be, une initiative de Sanofi Pasteur MSD, fabricant d'un vaccin contre la varicelle (voir Test-Santé n° 80). La partie grand public de ce prétendu site d'information visait surtout à faire peur, en "gonflant" les risques et dangers de la varicelle chez les enfants, passant sous silence sa bénignité habituelle. Le site incitait les parents à demander le vaccin au médecin ("La solution est simple! Un vaccin.").

Or, en 2011, ce site était toujours accessible, avec la même désinformation qu'en 2007. Une prétendue brochure d'information étant également facilement téléchargeable. Nous estimons de telles pratiques inacceptables. Sous le couvert d’une information sur une maladie, il s'agit en réalité de contourner l'interdiction de la publicité grand public pour les médicaments sur prescription. De surcroît, cette information biaisée peut avoir des effets néfastes au niveau de la santé publique. De toute évidence, ce n'est pas des fabricants de médicaments que le public doit attendre une information objective, équilibrée et fiable sur leurs produits.

A l'Agence des médicaments d'agir

Nous avons adressé un courrier à l'Agence des médicaments, en leur demandant d'examiner la chose. L'Agence doit prendre les mesures qui s'imposent afin de faire cesser ce que nous considérons comme une infraction à la législation en matière de publicité pour les médicaments.

La firme a finalement reçu un avertisssement et le site a été fermé dans le courant de 2012.


Imprimer Envoyer par e-mail