Communiqué

Huile de CBD, remède miracle ou boniment ? Test Achats a mené l’enquête

20 novembre 2020

Après avoir effectué des recherches sur 20 boutiques en ligne et 20 magasins physiques de vendeurs d'huile de CBD, Test Achats a constaté que les vendeurs jouent souvent avec la réalité. D'une part, des propriétés curatives pour lesquelles il n’existe aucune preuve sont attribuées à l’huile de CBD ; d'autre part, il n'est fait, bien trop souvent, aucune mention des effets secondaires ou des risques de son utilisation à long terme. Bien que les allégations thérapeutiques ou de santé soient interdites par la loi pour ce type de produit, 35 points de vente sur 40 ont donné l'impression que l'huile de CBD pouvait être efficace contre l'anxiété, le stress, la douleur ou d'autres affections.


Huile de CDB

Le CBD, ou cannabidiol, est l’un des plus de cent cannabinoïdes présents dans le cannabis. Toutes sortes de propriétés favorables à la santé lui sont attribuées. On dit qu'il a un effet relaxant, analgésique, favorisant le sommeil et soulageant l'anxiété. C'est pourquoi il est ajouté à de nombreux produits : huile à appliquer en gouttes sous la langue, gélules, aliments, cosmétiques, e-liquides ou lubrifiants.

Bien qu'elle ne soit pas un complément alimentaire reconnu, l'huile de CBD est vendue en tant que telle. En outre, de nombreuses propriétés curatives lui sont attribuées bien que, pour la plupart des affections, aucun effet démontrable n'ait été observé lors de tests sur l'humain.  Afin de savoir ce que les vendeurs d'huile de CBD prétendent sur les propriétés bénéfiques présumées de leur produit et s'ils sont informés des risques encourus, Test Achats a passé au crible les sites internet de 20 boutiques en ligne et de 20 magasins physiques qui vendent de l'huile de CBD. Les magasins physiques ont reçu la visite d’un client anonyme qui a simulé un mal de dos. L'huile de CBD a été achetée dans chaque magasin, en ligne et hors ligne. La teneur en CBD et THC de 20 des 40 produits a été vérifiée en laboratoire. Légalement, l'huile de CDB ne peut pas contenir plus de 0,2 % de THC. 

 

Les vendeurs ne disent pas tout, loin de là

Bien que les allégations thérapeutiques et de santé soient généralement interdites par la loi pour l'huile de CBD en vente libre, tous les points de vente physiques visités par l'organisation de consommateurs et 15 des 20 boutiques en ligne ont donné l'impression que l'huile de CBD était efficace contre la douleur et les affections telles qu'un excès de stress, l'anxiété ou les problèmes de concentration. "Pour convaincre les clients potentiels, les vendeurs ont tenu à se référer à des recherches qui ne suffisaient pas du tout à justifier leurs affirmations", explique Jean-Philippe Ducart, porte-parole de Test Achats. "Ce n'est que pour certaines formes rares d'épilepsie qu'il existe actuellement des recherches solides démontrant un effet bénéfique de l'huile de CBD à fortes doses. Mais vous ne pouvez pas extrapoler cela à d'autres indications pour lesquelles la recherche est soit inexistante, soit trop limitée pour tirer des conclusions. De plus, dans les quelques études disponibles, la dose administrée aux sujets était au moins 6 fois plus élevée que celle recommandée à nos clients anonymes. A ce propos : quiconque souhaite prendre une dose aussi élevée a intérêt à avoir les reins solides : au moins 500 euros par mois. Une petite dose, telle que recommandée par les vendeurs, est très probablement inutile, mais coûte déjà environ 8 euros par mois", ajoute-t-il.

L'enquête a également révélé que la grande majorité des vendeurs interrogés, toutes langues confondues, ne mentionnaient aucun effet secondaire. Le fait que des avertissements sur les interactions médicamenteuses possibles aient rarement été émis est particulièrement préoccupant. La moitié des boutiques en ligne ont également suggéré que l'utilisation à long terme de l'huile de CDB était totalement sûre. "Cela aussi n'a guère été étudié jusqu'à présent", précise-t-on chez Test Achats. De plus, l'huile de CBD n'est pas recommandée durant une grossesse et l'allaitement. Seuls 4 des 20 magasins physiques ont averti à ce sujet, tandis que 9 des 20 magasins en ligne n'en font pas mention. L'organisation de consommateurs a fait contrôler en laboratoire la teneur en CBD de 20 des 40 produits achetés. Dans deux cas, le produit contenait beaucoup moins de CBD que ce qui était promis sur l'étiquette. Tous les autres produits étaient conformes en termes de teneur en THC.

 

Test Achats demande plus de régulation

Test Achats demande aux autorités d'élaborer un plan d'action pour mettre fin à ces pratiques trompeuses. Parallèlement, l'organisation de consommateurs demande qu'une proposition soit élaborée pour permettre aux personnes qui, pour des raisons médicales, bénéficient (éventuellement) du cannabis (y compris de l'huile de CDB), d'avoir accès à un produit abordable, bien réglementé et de qualité comparable aux médicaments. Test Achats voit ici un rôle pour le bureau du cannabis promis au sein de l'Agence des médicaments (AFMPS). Test Achats a par ailleurs pris connaissance avec grand intérêt de l’arrêt rendu ce jeudi 19/11 par la Cour de Justice de l’Union Européenne. Cet arrêt confirme que dans son état actuella législation européenne ne permet pas de réguler le cas particulier du CBD. L’organisation de consommateurs est convaincue qu’il est donc grand temps d’adopter un cadre européen de référence qui permette aux Etats membres de réguler le CBD (sous toutes ses formes) sur leur territoire dans le respect des règles du marché intérieur.

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.