Communiqué

8 consommateurs sur 10 souhaitent conserver les notices de médicaments version papier, selon un sondage de Testachats

06 décembre 2022

Alors que l’industrie pharmaceutique souhaite remplacer la notice papier par sa version exclusivement numérique, il ressort d’un sondage mené par Testachats auprès de 1.400 consommateurs que seuls 10% des consommateurs s’en servent lorsqu'ils doivent prendre des médicaments. Actuellement, huit consommateurs sur dix préfèrent conserver les notices en papier. Les codes QR semblent peu utilisés par les consommateurs belges en général : à peine la moitié d’entre eux auraient déjà utilisé un code QR.

Fini le papier ?

Depuis quelque temps, l'industrie pharmaceutique fait pression pour remplacer la notice papier par un code QR sur les emballages de médicaments. Celui-ci renvoie les patients vers la version numérique de la notice, disponible en ligne, directement sur leur smartphone. En même temps, la Commission européenne doit prochainement revoir la législation sur les médicaments et envisage de suivre cette voie. Toutefois, Testachats considère qu'il s'agit d'une transition regrettable : "Quiconque n'a pas de compétences digitales sera laissé de côté et n'aura plus accès à des informations vitales", selon Julie Frère, porte-parole de Testachats. De plus, selon une enquête menée par l'organisation des consommateurs auprès d'un échantillon représentatif de 1.400 Belges, les consommateurs eux-mêmes ne sont pas preneurs d’une version électronique. Pas moins de huit répondants sur dix pensent en effet qu'une notice en papier ne devrait pas être remplacée par un code QR car cela désavantagerait les personnes âgées et autres personnes concernées par la fracture numérique. Les patients préfèrent les supports en papier parce qu’ils y sont habitués, et que les notices en papier leur sont plus accessibles.

Un complément, pas un remplacement

Les personnes interrogées voient plutôt le QR code comme un outil complémentaire à celui de la notice papier: 81 % des personnes interrogées estiment que si un code QR est utilisé, une alternative papier devrait également être disponible dans l'emballage du médicament. Au demeurant, la moitié des personnes interrogées soulignent qu'elles n'ont jamais utilisé de code QR.

La notice est un outil important

L'enquête de Testachats montre que les notices sont souvent consultées : la moitié des personnes interrogées le font de manière superficielle, quand plus d'un quart les lisent attentivement. Lorsqu'il s'agit d'automédication, sans intervention d'un médecin, cette proportion augmente. Les patients s’intéresseraient particulièrement aux indications, à l’utilité et aux effets secondaires potentiels du médicament. En même temps, les désagréments liés aux notices sous leur forme actuelle sont bien connus : sept personnes interrogées sur dix pensent que les notices devraient utiliser des mots plus simples, et la même proportion estime que les caractères utilisés sont trop petits.

Nous demandons à l'Union européenne d'améliorer la lisibilité et l'intelligibilité des notices de toute urgence, afin que les médicaments puissent être utilisés en toute sécurité” réagit Julie Frère, porte-parole de l’organisation. En 2017, un plan d'action portant des recommandations avait déjà été élaboré pour remédier aux obstacles existants en la matière. L'enquête de l'organisation de consommateurs, cinq ans plus tard, montre clairement qu'il y a encore beaucoup de travail sur la planche.

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.