L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Dossier

Augmentation mammaire: opération mammaire

21 mars 2018
augmentation mammaire

Symbole de la féminité, la poitrine est une partie du corps importante pour beaucoup de femmes. Qu’il s’agisse de réduction ou d’augmentation mammaire, les opérations mammaires ont la cote. Seul petit bémol: la douleur post-opératoire. Mais est-ce vraiment le cas? Doit-on réellement souffrir pour être belle?

opération mammaire

L’opération mammaire peut faire peur. Il s’agit en effet d’une zone sensible, aussi bien physiquement que psychologiquement. On se demande comment va être le résultat, si la période de convalescence va être longue, si la douleur post-op va être supportable,… bref beaucoup de questions que toute femme intéressée par une opération mammaire se pose, et auxquelles nous allons répondre dans notre article!

Combien de temps dure une opération mammaire?

L’opération d’augmentation mammaire dure environ entre une et deux heures. Généralement, vous entrez à la clinique un matin et vous en ressortez le matin suivant.

Quelle cicatrice vais-je avoir suite à l’opération mammaire?

Il existe trois types d’incision qui vont générer trois cicatrices différentes, et qui ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients.

Premièrement, la cicatrice sous-mammaire, qui apparaît lorsque le chirurgien a introduit l’implant mammaire par le pli sous le sein, est une cicatrice qui ne se voit pas lorsque la patiente est debout mais elle se voit beaucoup lorsque la patiente est en position couchée. Ce type d’incision ne peut être pratiqué chez les fumeuses car le risque de mauvaise cicatrisation est plus élevé.

Il existe aussi la cicatrice autour de l’aréole. Elle présente beaucoup d’avantages, notamment celui d’être la cicatrice la plus discrète, notamment chez les patientes ayant la peau noire car la cicatrice étant hyper pigmentée, elle se fond parfaitement dans la couleur de l’aréole. Le seul inconvénient est que cette incision n’est pas réalisable sur les petites aréoles car l’introduction de l’implant devient alors très difficile.

Enfin, la cicatrice sous le bras (au niveau de l’aisselle) est de moins en moins fréquente car, même s’il permet de n’avoir aucune cicatrice sur le sein, ce type d’incision est moins précis et le risque d’asymétrie future est plus élevé. De même, cet endroit favorise les cicatrices plus épaisses. 

Vais-je avoir mal?

La sensibilité à la douleur dépend fortement d’une personne à l’autre, mais malgré les antidouleurs administrés avant et après l’opération mammaire, il est très possible que vous ayez mal durant les quelques jours qui suivent l’opération. Les seins peuvent également être insensibles ou au contraire hypersensibles, mais cette sensibilité revient à la normale après quelques semaines.

La reprise des activités et des gestes quotidiens se fait généralement dans les quelques jours suivant la sortie de l’hôpital. Il est recommandé d’éviter de faire de l’exercice physique et des tâches ménagères plus lourdes dans les 3-6 premières semaines après l'opération.

Quand peut-on voir le résultat final?

Il est tout à fait normal que les seins changent de forme dans les jours qui suivent l’opération. Ils peuvent être durs, asymétriques… Le résultat final ne sera visible qu’à partir du troisième mois suivant l’opération et les cicatrices commenceront à disparaître après 6 mois. Il faut compter jusqu’à un an et demi après l’opération mammaire pour qu’elles soient vraiment invisibles.

Quel est le prix d’une augmentation mammaire? Quelle prise en charge par la mutuelle?

Le prix d’une augmentation mammaire varie d’une clinique à l’autre mais en Belgique, il faut généralement compter environ 3000€ minimum. Contrairement à la réduction mammaire qui, sous certaines conditions, est partiellement prise en charge par la mutuelle, l’augmentation mammaire ne bénéficie d’aucun remboursement.

En effet, à moins qu’elle n’intervienne dans la reconstruction du sein comme après un cancer par exemple, l’augmentation mammaire n’est pas considérée comme chirurgie réparatrice mais seulement comme chirurgie esthétique.