L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Réponse d’expert

Reprendre l'exercice après la vaccination

20 août 2021

Au moins trois coureurs cyclistes ont récemment souffert de problèmes cardiaques en faisant de l'exercice. Ils venaient d'être vaccinés contre le COVID-19. Dans les médias, on conseille de ne pas pratiquer d'exercice intensif pendant une à deux semaines après l'injection du vaccin. La pratique d'un exercice doux est-elle quand même acceptable ? Et que cela dit-il de la sécurité des vaccins ?

La presse a récemment publié un certain nombre d'articles sur des coureurs qui se sont retrouvés à l'hôpital pour des problèmes cardiaques alors qu'ils faisaient de l'exercice. Cela peut être lié au fait qu'ils avaient reçu un vaccin peu de temps auparavant.

L'inflammation du myocarde (myocardite) ou du péricarde (péricardite) sont des effets secondaires connus, mais très rares, des vaccins BioNTech/Pfizer et Moderna. Selon les données de l'Agence européenne des médicaments, ils touchent <2 personnes sur 1 million de vaccinés et sont plus fréquents chez les jeunes. Selon une analyse récente des services gouvernementaux américains, le risque pour les garçons âgés de 12 à 17 ans est de 6,3 pour 100 000 doses administrées et pour les filles de 0,9 pour 100 000 doses administrées. 

Ce risque est d'ailleurs inclus dans les calculs de notre Bilan Vaccin, un outil permettant d'estimer les bénéfices et les risques d'une vaccination COVID-19, en fonction de votre profil et du type de vaccin.

VERS MON BILAN VACCIN

On ignore encore si l'exercice intense peut déclencher ou exacerber le problème. Pour éviter toute complication, un cardiologue a déclaré aux médias : "Il est judicieux de prendre au moins une semaine de repos, si possible même deux - surtout après la deuxième injection. Non pas que le sport soit complètement exclu, mais ne prévoyez pas de compétition ou de challenge et allez-y doucement."

Cela nous a interrogé. Ce conseil s'applique-t-il à tout le monde ? Pouvons-nous quand même pratiquer une activité plus douce ? Et que dit cet incident sur la sécurité de ces vaccins ? Nous avons posé ces questions à deux experts en la matière :

  • Hein Heidbuchel, professeur de cardiologie à l’université d’Anvers, chef du service de cardiologie de l'hôpital universitaire d'Anvers et ancien président de l'Association européenne des cardiologues du sport.
  • Guido Claessen, cardiologue à l'UZ Leuven et maître de conférences et chercheur à la KU Leuven. 

 

Les personnes qui se sentent en pleine forme après la vaccination doivent-elles également faire attention aux exercices intensifs ?

Pr Heidbuchel : "Je ne peux pas donner une réponse fondée à cette question. Aucune recherche systématique n'a encore été menée à ce sujet. Mon conseil serait "oui", au moins pendant 24 heures. Pratiquer une activité non intensive pendant les 24 premières heures me semble être une recommendation raisonnable, voire même 72 heures si vous ne pratiquez pas de compétition. La Society of Sports and Assessment Physicians (SKA) travaille actuellement à l'élaboration d'un conseil plus général."

Le Pr Claessen souligne également le manque de données systématiques, ce qui rend la réponse à cette question difficile. "Mon conseil ici est de ne pas programmer la deuxième vaccination dans les 48h précédant une activité compétitive ou une activité de haute intensité."

 

Les exercices doux, comme la marche ou le jogging lent, sont-ils sans danger ?

Pr Heidbuchel : "Un jogging doux n'est pas dangereux, à mon avis. Mais si votre système immunitaire réagit et que vous vous sentez, en conséquence, un peu faible, vous aurez l'impression, même avec des efforts légers, de ne pas pouvoir les terminer aussi facilement. Essayer de forcer n'est pas raisonnable. Il est également préférable d'attendre quelques jours après s'être senti complètement rétabli avant de reprendre des efforts intensifs ou une compétition. Vous devez donc être à l'écoute de votre corps. Si vous présentez des symptômes tels que des douleurs thoraciques à l'inspiration et à l'expiration ou une arythmie au repos, il est conseillé de consulter un médecin. Ça n’est que très rarement le cas".

Pr Claessen : "Il n'y a effectivement aucun problème à pratiquer une activité sportive de manière calme à modérément intensive après la vaccination. Pendant les 48 à 72 premières heures, privilégiez les activités d'intensité légère (par exemple, la marche). Ensuite, vous pouvez augmenter progressivement l'intensité. Laissez-vous guider par les réactions de votre corps. Il est important de noter qu'il s'agit d'une "opinion d'expert" basée sur les données disponibles. Jusqu'à présent, il n'existe pas d'études comparant différentes stratégies. Cependant, sur la base des connaissances actuelles, cela semble être une bonne approche."

 

Dans une équipe de 170 coureurs, au moins trois d'entre eux ont développé des problèmes cardiaques. Peut-on donc encore parler d'un effet secondaire rare ?

Pr Heidbuchel : "En effet, des centaines de millions de doses ont été administrées dans le monde, nous savons donc que ce problème survient rarement après une vaccination. Le fait que 3 coureurs sur 170 aient présenté des symptômes pourrait être lié à autre chose, par exemple un autre virus commun qui était présent dans ce groupe. C'est une hypothèse, je ne suis pas les cas moi-même. Si le problème était aussi fréquent que le suggère ce 3/170, il aurait été détecté beaucoup plus tôt."

Pr Claessen : "Il est important de pouvoir prendre en compte également la composante coïncidence".

Selon l'Agence européenne des médicaments (EMA), les avantages de tous les vaccins COVID-19 autorisés l'emportent toujours sur les risques.