L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Comment éviter les réactions allergiques aux piqûres de guêpes?

08 septembre 2020

L’immunothérapie ou désensibilisation peut aider à prévenir les réactions aux piqûres de guêpes.

L’immunothérapie se pratique généralement en milieu hospitalier sous contrôle médical strict. L’objectif est de rendre le patient insensible à la substance à laquelle il est allergique en limitant, par exemple, le risque d’une réaction anaphylactique en cas d’allergie au venin d’abeille ou de guêpe.

Une petite dose de venin d’abeille ou de guêpe est d’abord administrée par injection sous-cutanée. Cette dose est ensuite augmentée progressivement jusqu’à atteindre une dose d’entretien. Une fois cette dernière atteinte, il suffit de se rendre chez son médecin traitant une fois par mois pendant trois ou cinq ans pour y poursuivre le traitement. Un peu comme dans le cas d’un vaccin, le système immunitaire finit progressivement par s’habituer à l’allergène. Après un certain temps, le corp ne réagit plus de manière aussi extrême au venin d’insecte.

Grâce à ce traitement, 75 à 100% des patients sont complètement protégés contre les réactions allergiques aux piqûres d’abeilles ou de guêpes. Ce qui ne doit pas vous empêcher de toujours emporter un injecteur d’adrénaline après le traitement pour couper court à un éventuel choc anaphylactique. Rien ne garantit en effet qu’aucune réaction n’aura lieu lors de la prochaine piqûre.


User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question

Commentaires

Soyez le premier à commenter