L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Comment nous testons

Comment nous testons les baumes à lèvres

14 septembre 2017
baume à lèvres

14 septembre 2017
Notre étude de baumes à lèvres comprenait plusieurs volets: un test en laboratoire, une analyse de l’étiquette et un test d’utilisation.

Mesure des taux de MOSH et de MOAH’s

Pour mesurer la présence de MOAH’s et de MOSH, nous avons utilisé la technique de la  chromatographie en phase liquide à haute performance ("high performance liquid chromatografie").

Les MOSH et les MOAH’s sont des dérivés d’huiles minérales et peuvent se retrouver dans les cosmétiques. Dans les listes d’ingrédients, on les retrouve sous les appellations suivantes:

  • Cera Microcristallina
  • (hydrogenated) microcrystalline wax
  • Cérésine
  • Ozokérite
  • Cire de paraffine (liquide)
  • Vaseline  

Dans les produits de soin de la peau, ces ingrédients sont sans danger, mais dans les baumes à lèvres, ils peuvent être nocifs pour la santé.

  • Les MOAH sont potentiellement cancérogènes.
  • Les MOSH s’accumulent dans les organes et peuvent entraîner des tumeurs (bénignes) dans les glandes lymphatiques, le foie ou la rate par exemple.

Si l’Europe en autorise l’utilisation, nous préférons ne pas les voir dans les baumes à lèvres, sauf dans des quantités minimes.

A titre d’illustration: le «chromatogramme» ci-dessous en révèle un peu plus sur la mesure dans laquelle des MOSH sont présents dans l’un des échantillons testés.



Test d’hydratation

Pour ce test, nous avons uniquement sélectionné des produits ne présentant pas ou peu de teneur en MOSH (Mineral Oil Saturated Hydrocarbon ou hydrocarbures saturés) ou en MOAH (Mineral Oil Aromatic Hydrocarbons ou hydrocarbures aromatiques).

Vingt testeurs ont appliqué des baumes à lèvres sur la peau. L’emballage des produits a été masqué, de sorte que les marques n’étaient pas visibles.

Avec l’appareil ci-dessous, nous avons mesuré au préalable et a posteriori (après deux et après six heures) l’équilibre hydrique de la peau des testeurs (hydratation). Nous avons comparé les résultats avec ceux d’une crème hydratante.

Test d’utilisation

Pour notre test d’utilisation, nous avons fait appel à trente testeurs, toutes des femmes d’âges différents, habituées à utiliser des produits cosmétiques.

Nous leur avons demandé une évaluation générale ainsi qu’une évaluation spécifique des aspects suivants. A nouveau, l’emballage des produits a été masqué, de sorte que les marques n’étaient pas visibles.

  • Texture;
  • Collant ou pas?
  • Gras ou non;
  • Parfum;
  • Goût;
  • Visibilité sur les lèvres;
  • Sensation sur les lèvres...

Analyse de l’étiquette

Les baumes à lèvres mêmes n’ont pas été les seuls éléments testés. Nous avons également passé l’emballage à la loupe.

  • Le fabricant et ses coordonnées (obligation légale);
  • Date limite de conservation;
  • Allégations infondées ou trompeuses;
  • (Lisibilité de) la liste des ingrédients mentionnés sur le tube ou le stick;
  • Informations dans les deux langues nationales. 

L’ensemble de ces facteurs entraîne un score final sur 100.


Imprimer Envoyer par e-mail