L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Dossier

Rouges à lèvres

16 décembre 2019

Si, vous aussi, vous aimez rehausser vos lèvres d’un trait de couleur, ne manquez pas de lire ce qui suit. Nous avons examiné 11 rouges à lèvres à la loupe. Plusieurs d’entre eux sont moins festifs qu’il n’y paraît... 

Résultats: métaux lourds et allergènes

Vagues traces de métaux lourds

Selon la législation européenne, les cosmétiques peuvent uniquement contenir des traces de métaux lourds à condition qu’elles soient si infimes qu’elles sont techniquement inévitables et qu’elles ne constituent aucun danger pour la santé. Dans ce cas, les traces de métaux lourds sont autorisées dans le produit fini. Bien entendu, le produit doit en tout temps rester sûr pour un usage humain.

Toutefois, ce qu’il convient d’entendre par « traces » n’a pas été défini. Ce n’est qu’au Canada et en Allemagne que les pouvoirs publics ont introduit des limites visant à définir ce terme. Nous avons analysé les rouges à lèvres pour déceler la présence d’arsenic, de plomb, de cadmium, d’antimoine et de mercure. Nous avons comparé les résultats aux limites appliquées en Allemagne. 

Tous les rouges à lèvres semblaient contenir des traces de plomb. L’un d’entre eux, celui de Boho Green, flirtait avec les limites établies en Allemagne. Heureusement, les autres produits étaient tous en dessous de la limite. Des résultats apaisants donc.

Trois rouges à lèvres avec allergènes

Certaines substances, une fois en contact avec la peau, peuvent occasionner des irritations. La manière avec laquelle l’on réagit à un allergène varie d’une personne à l’autre, selon les caractéristiques de la substance et de la quantité présente dans le produit utilisé. En 2003, l’Union européenne a établi une liste d’ingrédients susceptibles de déclencher une réaction allergique. Vous trouverez cette liste ici. Si vous savez que vous réagissez au quart de tour à certaines substances, mieux vaut les éviter.
Dans trois des onze rouges à lèvres sélectionnés, nous avons trouvé des allergènes, notamment dans ceux de Boho, Dior et Dr. Hauschka.