Dossier

Ce que beaucoup ignorent à propos du «spray autobronzant»

17 juillet 2017
spray tanning

17 juillet 2017
Vous aimez arborer un joli teint halé? Pour un joli effet régulier, d’aucuns préconisent le «spray tanning» ou «airbrush tanning». Une alternative sans danger au bronzage, comme le prétendent les centres de beauté? Nous n'en sommes pas aussi sûrs.

Un joli teint halé est certainement du plus bel effet durant l’été. On en peut que se réjouir du fait que de nombreuses personnes se rendent compte qu’une exposition prolongée au soleil est mauvaise pour la santé. Voilà pourquoi de plus en plus d’utilisateurs ont recours à des produits autobronzants. Pour un joli effet régulier, d’aucuns préconisent le spray tanning ou airbrush tanning. Une alternative saine au bronzage, comme l'affirment les centres de beauté. Le spray tanning serait sans danger, mais cette conclusion est, selon nous, prématurée. 

 

Qu’est-ce que le spray tanning ou airbrush tanning? 

La substance active de tous les produits autobronzants est le DHA, dihydroxyacétone. Le DHA réagit avec les protéines des cellules cutanées mortes dans la couche extérieure de l’épiderme et leur confère une couleur foncée.

Qu’est-ce que le spray tanning ou airbrush tanning? Rien de plus que la pulvérisation d’une lotion autobronzante sur la peau. Cela se fait automatiquement en cabine ou manuellement avec l’aide d’un pistolet chez votre esthéticienne. 

La coloration dure cinq à dix jours et ne disparaît pas au lavage. Elle s’estompe car la peau se renouvelle et les cellules colorées tombent. Le spray tanning peut être pratiqué sur l’ensemble du corps. 


Le spray tanning est-il sûr?

Dans les années 70, le DHA a été approuvé pour un usage externe par la Food & Drug Administration (FDA) aux USA. Vous pouvez donc l’appliquer sans crainte sur les bras et les jambes, voire sur le visage.

Toutefois, la FDA n’a jamais approuvé le spray tanning en soi. Avec le spray tanning, les pulvérisations de DHA peuvent être ingérées ou inhalées. Les risques éventuels n’ont pas été suffisamment analysés. En d’autres termes: nous ne savons pas si cette méthode est sûre...

En 2010, le Comité scientifique européen pour la sécurité des consommateurs a conclu que le DHA est sûr en utilisation dans les sprays de tanning à une concentration maximale de 14 %. L’inhalation devrait être négligeable et les marges de sécurité suffisamment hautes. Mais ces conclusions sont remises en question. Les études sur lesquelles le comité se base datent d’avant 1995 et ont été initiées par les producteurs de DHA, eux-mêmes.

 

Notre avis:

Dans le doute, mieux vaut avoir recours à une lotion ou une crème autobronzante

Si vous optez pour le spray tanning:

  • Évitez d’inhaler, ainsi que tout contact avec les yeux, les lèvres et les muqueuses.
  • Portez des lunettes protectrices, un masque pour le nez, des sous-vêtements et mettez du baume sur vos lèvres.
  • Tenez compte du fait que le DHA n’offre aucune protection contre les UV et que l’utilisation d’une bonne crème solaire reste nécessaire.
 

Imprimer Envoyer par e-mail